Archive | Impôts locaux RSS feed for this section

BOUES ROUGES : MON GOUT DE LA VERITE MON ENGAGEMENT DU …

11 Jan

13/09/2015, meeting préfecture Marseille, 2000 citoyens découvrent les réalités.

Ma prise de parole sur les sujets, finances et économie de l’usine avec des pertes récurrentes ont été une découverte pour les présents. J’ai reçu un accueil très chaleureux et je me suis engagé à faire pour le mieux. Nous avons remis une pétition signée de plus de 100 000 citoyens.

Voisin de l’usine et utilisateur de la mer à La Ciotat depuis mon mariage en 2005 je mesure les conséquences des boues rouges. Le professeur Henry Augier me demandera de représenter l’Union des Calanques Littoral à la Commission de Suivi du site Alteo en préfecture.

  • Début juillet 2021 je démissionne. L’attitude du Préfet Mirmand et de ses collègues au regard d’un travail approfondi oppose le mépris à nos propositions dont suppression du rouge.
  •  Commission de Suivi du Site Altéo réunie le 06/12/2019, dépôt de bilan du 12/12/2019 soit 3 jours après, le préfet ne pouvait rien ignorer. Silence inqualifiable.
  • Aucune réunion depuis deux ans malgré une faillite et les obligations du jugement.

Le Tribunal de Commerce de Marseille par son jugement du 07/01/2021 actera nos principales revendications. Afin de populariser nos demandes j’ai saisi par courrier et dossier joint et par anticipation le Président du Tribunal, le commissaire à l’exécution M.  Avazeri de nos propositions.

Ce qui a été jugé :

  • Fermeture de la décharge pour fin septembre 2022 (suivant arrêté).
  • Démantèlement de la canalisation, donc des rejets en mer.
  • Usine arrêt du Bayer (rouge) pour Avril 2022 et l’importation du minerai.

La continuité de l’usine pour ce qu’il en reste :

Les pertes chroniques depuis 2004 à 2021 et ce qu’elle que soit l’industriel s’élèvent à 200 millions d’euros.

En conservant la production d’alumine de haute pureté les prix de marché entre 600 et 700 euros la tonne ne permettent pas pour une production de 400 000 t. tout en important de l’hydroxyde d’atteindre la rentabilité eu égard aux coûts.

La Guinée première réserve mondiale de bauxite, fer, or, diamants sous l’impulsion des compagnies minières et de leurs experts s’orientent et ont déjà commencé les réalisations de pôles industriel, alumineries de haute pureté.

L’étape à venir est celle de la production d’aluminium. Pour cela il faut de l’énergie électrique. Des barrages sont réalisés et 3 sont en cours et des projets fleurissent. La Guinée est un château d’eau à exploiter pour l’électricité.

Le prix de vente comme produit fini de l’aluminium dépasse les 3000 $ la tonne.

Dans ces conditions, les réalisations et projets en cours Gardanne n’a que peut de chance de survivre dès l’instant où les industriels seront prêts, 2023/2024.

L’investisseur désigné dans les actes : UMSI Guinée exclusivement logisticien et surtout partenaire du consortium SMB Wining implanté en Guinée le « patron » la Chine.

  • Winning Shipping LTD, actionnariat 40,50 % armateur Singapourien.
  • Shandong Weiqiao, actionnariat 22,50 % leader production aluminium, Chinois.
  • Etat Guinéen, actionnariat 10 %.
  • UMS International Ltd, actionnariat 27 % logistique, transports, présent en Guinée.
  •               Immatriculation, Iles vierge britannique et Seychelles.
    • Alteo associé unique SASU via Alteo Holding.
    • Mandataire unique Socofigest Genève représenté par A. Moscatello.
      •  United Mining Suppliers Ltd, le véhicule d’UMS est la société Lanister Investments LTD enregistrée aux Iles Vierges britanniques. Elle-même détenue par Shanklin Holding Ltd, structure immatriculée aux Seychelles, contrôle F. Wazni.
        • Territoires interdits d’investissements en France.
    • UMS international est aussi enregistré à (grand Lancy) Genève.

La localisation des structures de management ci-dessus font partie de la liste des 13 territoires qui ne peuvent pas bénéficier de la clause d’investissements étrangers en France en théorie.

 Ces péripéties ne méritent -elle pas une Commission d’Enquête du Parlement ? Nottament :

Le 24/09/2020, ce courrier est à disposition voire envoi précédent, intervention auprès du Président du Tribunal de Commerce de Mrs Mirmand et Muselier pour soutenir un repreneur avec un objectif :

  •  Préserver « l’amont et l’aval » c’est-à-dire conserver le Bayer et les boues rouges etc…
  • Subventions : 2 m€ pour maintenir le rouge. 25 m€ à étudier avec le repreneur.

Dans sa sagesse le tribunal n’a pas retenu cette pression exercée par les Autorités.

Conclusion pour terminer mon engagement :

Le repreneur doit accéder à la rentabilité de sa reprise sinon la faillite est quasi probable et définitive.

Le niveau des comptes sociaux de 2022 et 2023 et la stratégie d’UMSI décisifs aux termes.

Je remercie les fidèles lecteurs, Médiapart 85 analyses 30000 lecteurs et La Loupe de Simiane Collongue 130 analyses et 40 000 lecteurs : 2015 (13000) 2016 (5000) 2017 (4000) 2018 (3000) 2019 (2000) 2020 (8000) 2021 (5000)

Mes lecteurs à l’international, USA (1129) Brésil 520 Japon 372 Canada (360) Chine (192) Allemagne (176) Italie (107) Guinée (51) Russie (46) et 30 pays à moins de 40 visites.

Un constat, coalition des pollutions, politique, finances et de prédateurs internationaux avec en prime des conséquences environnementales irréversibles à la charge du citoyen français.

Simiane Collongue le 11/01/2022.                                      Michel Mazzoleni.

BAUXITE GARDANNE – DECISIONS.

26 Déc

Michel Mazzoleni. Blog exclusif boues rouges. Voisin de l’usine. Parcours professionnel, 38 ans au sein du groupe Bolloré, audit et direction financière Europe du sud à Marseille.

     
  

Ce que l’on conçoit bien, s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément. (N. Boileau).      

Introduction. L’usine de Gardanne sauvetage ou ruine ?

Tableau de bord :

  • Réalités.
  • Investissement étranger en France, question Assemblée Nationale, réponse 02/03/2021.
  • Repreneur, règlementation investissements étranger.
  • Faits marquants, conditions de reprise, obligations.
    • Jugement tribunal de commerce 07/01/2021.
  • Brevets et licences un patrimoine non protégé.
  • Garantie environnementale.
  • Redevance eau un traitement de faveur.
  • Commission Européenne notre saisine 11/01/2017.
  • Scientifique par Henry Augier.
  • Conditions et modalités achats du minerai de bauxite en Guinée.
  • Stratégie annoncée du repreneur UMSI Guinée. Consortium SMB Winning.
  • Engagements des parties : Acte notarié du 31/07/2012.
  • Commission de Suivi du Site Alteo en Préfecture.
  • Défaillances chroniques de l’Etat stratège.
  • Si l’on nous demandait notre avis ?

Introduction :

Un Etat qui n’a eu de cesse de masquer les réalités.

Jugement de reprise du 07/01/2021 à partir de l’offre d’UMSI Guinée suite à la faillite d’Altéo :

  •  Fermeture de la décharge de Mangegarri, mi-juin 2022.
  •  Démantèlement de la canalisation vers la mer, 2022/2023.
  • Suppression du Bayer avril 2022 fin du traitement du minerai de bauxite et ses boues rouges.

Depuis très longtemps l’arrêt du traitement du minerai de bauxite devait s’imposer. Eliminer les conséquences du « rouge » n’ont pas été à l’ordre du jour. Pourquoi ? Qu’elle intérêt ?

Il aura fallu l’arrivée de UMSI pour imposer cette ligne de production l’importation d’hydroxyde d’alumine afin de produire des alumines techniques destiné aux industries de pointes.

  • Nos industriels dits prestigieux n’ont jamais franchi le pas conserver le Bayer et la bauxite.
    • Les citoyens pouvaient se dispenser des nuisances et ce depuis longtemps.
  • 7 repreneurs se sont retiré spontanément aucune proposition de reprise et pourtant des industriels de renom. Cela mériterait d’être approfondi sur les motivations :
    • J’ai reçu le management d’un des repreneurs potentiels (Monaco) nous avons examiné les éléments factuels.
      • Quelques jours ont suivi, appel téléphonique, nous ne donnons pas suite, en cause, rentabilité et pression.

Les intérêts futurs en Guinée l’ont emporté et ce n’est que mieux si le long terme est garanti ?

Dialogue impossible, volonté délibérée des autorités malgré mes alertes notamment sur le niveau suicidaire des comptes sociaux dès 2017/2018, les risques d’un dépôt de bilan clairement annoncés.

Pechiney a décidé de l’importation de minerai avec son cortège de nuisances alors que le choix de l’alumine s’imposait dès les années 1970/1980 après la fermeture mines du Var.

Economiquement peu rentable des pertes chroniques depuis cette époque avec le minerai.  N’aurait-il pas été plus judicieux d’importer de l’hydroxyde ? Soit 400 000 t sans aucune pollution où désastre environnementale en mer et à terre.

Les modalités et conditions d’achats du minerai de bauxite en provenance de Guinée interpellent.

Production actuelle 400 000 t d’alumine à partir de la bauxite dont 100 000 t. clients captifs   à destination de 3 usines aujourd’hui revendu par HIG et spécialiste de la fabrication de corindon.

Finalement la faillite d’Alteo une chance pour notre environnement et les citoyens, la reprise par UMSI, les associations ne devrons que contrôler l’application ou dormir.

  • L’attitude du Préfet Mirmand, au regard d’un travail approfondi : oppose le mépris.
  •  Commission de Suivi du Site Altéo réunie le 06/12/2019, dépôt de bilan du 12/12/2019 soit 3 jours après, le préfet ne pouvait rien ignorer. Silence inqualifiable.
  • Aucune réunion depuis deux ans malgré une faillite et les obligations du jugement du 07/01/2021 avec tractations en coulisses qui conclut le combat sur propositions de UMSI.
  • Les attendus et obligations du jugement du 07/01/2021 répondent à nos interrogations.
  •  Dans ces conditions j’ai démissionné début juillet 2021 comme représentant UCL n’ayant plus rien à y faire sauf à témoigner par cette contribution.
  • Voisin de l’usine depuis 35 ans, sud de la colline des Molx, utilisateur de la mer à La Ciotat.

Constatations d’éléments factuels, un blog avec plus de 130 analyses détaillées, finances, économies, statistiques 60 000 lecteurs en provenance du monde dont la Chine et la Guinée chaque jour.

Nos sources : le contenu des documents officiels incontestables :

  • Acte notarié du 31/07/2012, les conditions de la cession, promesse unilatérale de vente.
  • Traité de fusion du 29/05/2012, Aluminium Pechiney.
  • Traité d’apport partiel d’actif 29/05/2012. Aluminium Pechiney.
  • Apport partiel d’actif. Terrain décharge Mangegarri. Propriétaires foncier 24/07/2015.
  • Apport Reel Alesa 22/06/2016.
  • L’ensemble des rapports des commissaires aux comptes joint aux compte sociaux de 2013 à 2020. Pour 2021 publication vers fin juin 2022, les confirmations ?

Un constat, coalition des pollutions, politique, finances et de prédateurs internationaux avec en prime des conséquences environnementales irréversibles à la charge du citoyen français.

A parier, réunion vers février/mars 2022 afin de tenter de mettre en valeur le rôle inexistant du Préfet une probabilité pour annoncer la fermeture de la décharge et l’arrêt du raffinage du minerai de bauxite ce que tout le monde connait depuis le 07/01/2021 suite au jugement de reprise.

13/09/2015, meeting préfecture du 13, prise de paroles.

Pétition « Arrêt des boues rouges » 109 000 signatures, remise au Préfet lors de la manifestation.

               INVESTISSEMENT ETRANGER EN FRANCE. POSITION DU GOUVERNEMENT.

Notre député très largement inspiré par mon blog la Loupe de Simiane Collongue, a posé la question et qu’il en soit remercié. La réponse « hors des clous de l’Etat » est-ce une nouveauté ?

L’élu a quitté Gardanne, impossible de le joindre, sa permanence fermée depuis 6 mois.

J’avais alerté sur le sujet le Ministre des finances, nos échanges de courriers du 31/03/2021 et réponse du chef de cabinet N. Dufaud le 25/06/2021. Nos réserves sur les dires du 07/07/2021.

Saisine du Président Macron les 10/09/2019, 15/03/2021 et 10/08/2021 sur les sujets identiques.

  • Aucune réponse.

Question N° 35644 de M. François-Michel Lambert (Libertés et Territoires – Bouches-du-Rhône)

Question écrite Ministère interrogé > Économie, finances et relance Ministère attributaire > Industrie. Rubrique > industrie

Titre > Souveraineté nationale sur les matières stratégiques et notamment l’alumine

Question publiée au JO le : 19/01/2021 page : 439

Réponse publiée au JO le : 02/03/2021 page : 1877

Date de changement d’attribution : 26/01/2021

Texte de la question

M. François-Michel Lambert interroge M. le ministre de l’économie, des finances et de la relance sur la politique française en matière de garantie de souveraineté nationale sur les matières stratégiques et notamment la bauxite, les alumines et l’aluminium. La Commission européenne a publié le 3 septembre 2020 une communication sur la « Résilience des matières premières critiques : la voie à suivre pour un renforcement de la sécurité et de la durabilité » qui contient la liste 2020 des matières premières critiques, sur lesquelles un plan d’action fondé sur 4 objectifs principaux est défini. Cette liste, basée sur le changement d’importance économique et les défis d’approvisionnement pour le compte des applications industrielles, contient 30 matières premières critiques, dont la bauxite, le lithium, le titane et le strontium ajoutés en 2020. La France est pionnière mondiale de l’extraction d’alumines à partir de la bauxite avec le site de Gardanne où est née il y a 127 ans le procédé dit Bayer. Ce procédé, déployé à l’échelle industrielle depuis le site de Gardanne, est devenu la référence planétaire en matière d’extractions d’alumines de la bauxite. Ce procédé est décrié car il génère des déchets, dits « boues rouges » qui, sur le site de Gardanne, étaient rejetés en mer jusque fin 2015. Altéo n’a cessé de poursuivre ses efforts de recherches et développement. En 2019, l’usine inaugurait une nouvelle unité de production d’alumine dite de « haute pureté » destinée à conforter sa compétitivité notamment pour le compte de la filière de la micro-électronique. Avec une offre de plus de mille variantes d’alumines, Altéo répond aux besoins stratégiques dans les domaines de la santé (prothèses), de la télémédecine, de l’aérien, du spatial, de la défense (sécurité passive) ou de la transition énergétique (notamment composant crucial pour les batteries électriques). Depuis le 7 janvier 2021, la société Altéo, après une année de tutelle administrative sous le régime du redressement judiciaire, est propriété du consortium UMSI aux capitaux guinéens et chinois. Les nouveaux propriétaires ont clairement annoncé la fin de la partie de production amont de l’usine, celle de l’extraction d’hydrates d’alumines à partir de la bauxite, pour se concentrer sur la partie raffinage en alumines de spécialité. Dorénavant, la maîtrise française de toute la filière d’alumines est en grande partie aux mains d’une société qui n’a pas d’intérêt européen. Plus encore, d’ici quelques mois, il n’y aura plus d’extraction à partir de la bauxite, rendant le pays dépendant d’autres qui exploiteront la bauxite pour la transformer en hydrate d’alumine, avec des normes environnementales qui seront certainement moins contraignantes que celles appliquées par l’usine de Gardanne. En conséquence, il lui demande quelle sera la position du Gouvernement face à cette très probable perte de souveraineté nationale et européenne en contradiction avec les directives de la Commission européenne sur la politique de résilience des matières critiques, plus particulièrement sur la bauxite et ses dérivés comme les alumines de spécialité.

Texte de la réponse

Altéo Gardanne est une entreprise suivie très attentivement par le Gouvernement à plusieurs titres : au plan économique compte tenu de l’importance de l’activité qu’elle génère directement ou indirectement sur ce bassin d’emplois, au plan environnemental compte tenu des contraintes liées à l’exploitation du procédé Bayer, au plan industriel car il s’agit d’un acteur stratégique de la filière de production d’alumines et enfin au plan humain au regard de l’attachement des salariés à cette activité industrielle historique. Dès l’ouverture de la procédure de redressement judiciaire en décembre 2019, les services du ministère et ceux des autres ministères compétents se sont mobilisés pour aider l’entreprise à affronter la crise sanitaire (qui s’est déclenchée peu de temps après) et à chercher une solution de reprise pérenne. Force est de constater que, malgré une très large consultation par la banque d’affaires mandatée, presqu’aucun candidat ne s’est positionné sur un projet de reprise comprenant le maintien pérenne du procédé Bayer sur le site de Gardanne. Le passif environnemental n’a certes pas aidé, même si aujourd’hui le Bayer d’Altéo semble être l’un des moins polluants au monde, mais ce sont bien des considérations économiques et de rentabilité qui ont été mises en avant par les repreneurs potentiels comme réel frein à maintenir ce type d’activité sur site. Le projet d’UMSI, choisi par le tribunal en début d’année, prévoit ainsi un arrêt progressif du procédé Bayer d’ici 12 mois environ. Cette offre de reprise a été autorisée par les services du ministère en charge du contrôle des investissements étrangers en France après avoir instruit en détail les implications d’un arrêt de ce procédé de transformation de la bauxite en hydrate d’aluminium de spécialité, voire même d’une perte de compétences sur la production d’alumines métallurgiques ou de spécialité. La souveraineté nationale sur ce type de production ne dépend pas aujourd’hui du seul site de Gardanne, d’autres sources d’approvisionnement étant envisageables, au sein de l’Union européenne.

 La communication de la Commission Européenne concerne la question de la résilience des approvisionnements de bauxite pour l’Europe, ce problème dépassant largement la situation particulière d’Altéo, étant indiqué que l’approvisionnement d’hydrate d’aluminium ne semble pas plus critique que celui de la bauxite.

Une attention particulière devra cependant être portée sur le maintien à Gardanne d’une capacité de production d’alumines de spécialité de qualité (y compris à partir d’un approvisionnement en hydrate d’aluminium) ce qui est un axe stratégique du projet d’UMSI.

              REPRENEUR – REGLEMENTATION INVESTISSEMMENTS ETRANGERS EN FRANCE.

 loi n° 2019-486 du 22 mai 2019 relative à la croissance et la transformation des entreprises, dite loi PACTE, qui a notamment renforcé les pouvoirs de police et de sanction du ministre chargé de l’économie. et le décret n° 2019-1590 du 31 décembre 2019 ainsi que par un arrêté du même jour. 

L’investisseur désigné dans les actes : UMSI Guinée exclusivement logisticien et surtout partenaire du consortium SMB Wining implanté en Guinée avec subventions locales largement distribuées.

Les décisions tant auprès de l’état Guinéen, que d’UMSI sont définies par le « patron » la Chine.

  • Winning Shipping LTD, actionnariat 40,50 % armateur Singapourien.
  • Shandong Weiqiao, actionnariat 22,50 % leader production aluminium, Chinois.
  • Etat Guinéen, actionnariat 10 %.
  • UMS International Ltd, actionnariat 27 % logistique, transports, présent en Guinée.
  •               Immatriculation, Iles vierge britannique et Seychelles.
    • Alteo associé unique SASU via Alteo Holding.
    • Mandataire unique Socofigest Genève représenté par A. Moscatello.
      •  United Mining Suppliers Ltd, le véhicule d’UMS est la société Lanister Investments LTD enregistrée aux Iles Vierges britanniques. Elle-même détenue par Shanklin Holding Ltd, structure immatriculée aux Seychelles, contrôle F. Wazni.
        • Territoires interdits d’investissements en France.
    • UMS international est aussi enregistré à (grand Lancy) Genève.

La localisation des structures de management ci-dessus font partie de la liste des 13 territoires qui ne peuvent pas bénéficier de la clause d’investissements étrangers en France en théorie.

 Ces péripéties méritent -elle pas une Commission d’Enquête du Parlement ?

                                      COMPTES SOCIAUX – DES PERTES CHRONIQUES DEPUIS 2004.

Un modèle économique intenable, les exercices 2021/2022 et 2023 en pertes. Source Alteo.

                                        2020               2019                2018                                                               2017                2016

Chiffre d’affaires          190 532 583      227 584 122       243 015 000       219 897 200       206 688 300

Dont export                 155 131452       180 091 400        197 714 900       174 270 400       zéro ?

        Soit                          81 %                  79 %                  81 %                  79 %              –

Résultat exploit.             20 636 081         3 644 000           5 364 100         – 8555 600       – 16 140 400

Résultat net bilan           17 142 940          2 951 600            2 691 100           8 419 000       -14 593 000       Effectif moyen                      494                  502                   475     452                                                                                       –

Exercice 2021 annonce du repreneur, chiffre d’affaires 170 000 000. Euros. Pertes 10 millions d’euros. Pour 2022 et 2023 des objectifs identiques c’est peu dire et après ?

Avec la transformation de 400 000 t. d’hydroxyde en alumine fines, prix de ventes moyen 400/500 euros la tonne soit un chiffre d’affaires de 200 000 000. Euros. Ce qui détermine une rentabilité très aléatoire vraisemblablement des pertes. On continue.

Les risques de dépollution, réhabilitation, de remise en état du site, de gestion et de suivi des activités post-fermeture ne sont pas supportés par Altéo Gardanne et ne sont donc pas provisionnés dans ses comptes.

Garantie environnementale arrêt avant le 01/01/2026 suivant acte notarié 31/07/2012.

 Pechiney, Alcan, RTA/ HIG, une même logique absence de maitrise des coûts :

2004 à 2012 pertes cumulées 73,9 millions €. Comptes sociaux 2013 à 2020 pertes de 79 millions €.

Cumul pertes 152 millions € avec cadeau de la redevance sur l’eau 11 millions an soit 88 millions €. Au final : 200 millions mais où est qu’ils gagnent ? Des philanthropes ?

Depuis 2012, Alteo a bénéficié d’une panoplie d’Aides publiques directes près de 20 millions €.

                FAITS MARQUANTS ET CONDITIONS DE REPRISES.

             JUGEMENT TRIBUNAL DE COMMERCE 07/01/2021.      

Décharge ICPE de Mangegarri :

Les études Antea, dont la dernière de 900 pages « la situation du milieu « qui curieusement ne possède pas de conclusions ce qui auraient éclairer le bilan hydrique, l’impact sur la nappe phréatique profonde et de surface alimentant les puits des riverains.  Ce qui est acté :

  • Arrêt des activités de transfert des déchets de l’usine Avril 2022.
  • Arrêté préfectoral du 01/06/2021 fixant au 08/10/2022 la fin d’exploitation du site.
  • Modalités : couverture en terre, évitement envolement de poussière
    • 6 millions de m3 de déchets. Y compris des anciens aucunement contrôlés.
  • Mise en sécurité par grillage périphérique.
    • La responsabilité de remise en état par les autorités ne peut se raliser que si un danger immédiat pour la santé humaine est présent. Formalisme très lourd.
  • Eaux pluviales, 400 000 m3 an infiltration vers nappe phréatique, pas de bassin de récupération ni moyens d’évacuation.

Rejets en mer :

DUP signée en 1966 par G. Pompidou : un massacre environnemental. Ce qui est acté :

  • Démantèlement d’environ 47 km partie terrestre le solde de 3 km en mer restera au fond à moins 320 m. dans la baie de Cassis.

Arrêt des rejets solides toxiques et nocifs fin 2015 (voir analyse scientifique annexe) soit 30 millions de tonnes qui ont anéanti la flore et la faune sur 2500 km 2 dans le Parc nationale des Calanques.

Usine :

  • Démantèlement de la partie rouge, terminé Avril 2022.
  • 98 postes à reclasser ou licenciements.

Les commissaires aux comptes s’expriment via la certification, après décisions des juges.

Rapport de 58 pages et courriers de couverture signé par les commissaires aux comptes en date du 21/05/2021 et PV de décisions de l’associé unique Alteo Holding du 24/05/2021.

Développement :

  • Positionnement sur les marchés à forte croissance (semi-conducteur, batteries électriques, céramiques techniques. Plus de 200 alumines de spécialités référencées.

Réduction empreinte environnementale :

  • 2019, station de neutralisation au CO 2 et unité complémentaire biologique mise en œuvre en 2020.
  • Développement filière de revalorisation des résidus de bauxite.
  • Réduction émission Nox de 60 % en 7 ans, installation d’une unité de cogénération à très haut rendement.

Investissements règlementaires en 2020.

  • Usine Gardanne, traitement des eaux juillet 2020.
  • Stockage Mangegarri,
    • Fin de l’arrêté d’exploitation du site 08/06/2021.
    • Dépôt d’un dossier d’autorisation environnementale (DDAE) le 22/06/2020 pour une durée de 30 ans.
      • En cours d’instruction, puis enquête publique par courrier du 09/10/2020 le préfet indique qu’il entendait de donner une suite positive à cette demande.
    • Demande au préfet, d’un arrêté complémentaire afin de prolonger l’autorisation actuelle pour une durée de 16 mois soit 31/10/2022.
    • Réalisation de travaux : mise en sécurité hydraulique et de réduction des risques d’émissions de poussières
      • Etanchéisation d’un bassin n° 7 de stockage des eaux pluviales du site finalisé fin 2020. Montant 6 146 341 €.
        • Financement travaux 6 544 958 € ? Non précisé.
      • Fossé périphérique collecte des eaux.
      • Déversoir sécurité prévu pour l’avenir.

Les engagements hors bilan, cautions bancaires

  • Exploitation Mangegarri : 7 235 000. € renouvelé en 2018 et pour 5 ans.
  • Exploitation usine : 705 000. €
  • Cogénération 1 600 000 dégressive et amortie au 31/12/2022.

Redressement judiciaire.

  • Difficultés conjoncturelles liées aux contraintes environnementales.
  • Le passif estimé à 82 millions d’euros.

Recherche partenaire. Plan de redressement par voie de continuation.

UMSI groupe leader de l’extraction, du transport et de la logistique minière et aussi acquéreur de 100 % d’Alteo Holding.

  • Reprise de l’activité amont (transformation de la bauxite en oxyde d’alumine, selon le procédé Bayer et de l’aval (calcination de l’oxyde d’aluminium hydraté pour l’obtention de l’alumine suivies de diverses opérations de finissage.
  • Mise en place d’un plan de transition de l’activité amont qui prévoit qu’une partie de l’hydrate d’alumine achetée en externe soit dissoute et reprécipitée avant d’alimenter le four de spécialités.
    • Période de transition de 12 à 18 mois de continuer à utiliser de l’hydrate d’alumine produit par l’activité amont tout en commençant à acheter de l’hydrate d’alumine en externe afin de permettre la transformation progressive de l’activité amont.
      • A l’issue de cette période de transition d’une durée de 12 à 18 mois sera pleinement opérationnelle en important 100 % de l’hydrate d’alumine en ayant intégré la ligne de dissolution/re précipitation.

Détail du plan de redressement.

  • Créances hors Alteo Holding 52 millions € après abandon 25 millions €.
  • Suit plan d’apurement sur 10 ans.

Règles, méthodes comptables. Provisions environnement montant 13 326 267 €.

  • Elle est destinée à faire face aux coûts qui seraient susceptibles d’être engagés en cas de fermeture de l’usine pour évacuer et décontaminer les différents produits et matières (liqueurs) incorporés dans le cycle de production en cours.

Suit différentes provisions, obligations légales, sociales etc.

Déficit fiscal reportable au 31/12/2020 total 4 642 572 €

Continuité d’exploitation.

  • A partir du plan de redressement arrêté le 07/01/2021, Alteo est en mesure d’arrêter ses comptes en continuité d’exploitation.

Notes et précisions, hypothèses retenues.

  • Chiffre d’affaires en croissance régulière jusqu’en 2025 puis stable à 239 millions € à compter de 2026.
  • Résultat positif à compter de 2022 et s’élève à 20 M€ à compter de 2026.
    • Investissements :
      • Transformation Bayer, re précipitation 2021/2022 12M€.
      • Investissements récurrents 2,7 M€. Environnement 2 M€.
      • Réfection du four 2 soit 29,7 M€.
  • Maintien de l’ensemble des salariés et réduction d’effectifs à l’issue de la période de transition pouvant concerner 98 CDI.
  • Mise à disposition sous forme de fonds propres/quasi d’un montant de devant pas être inférieur à 40 millions afin d’assurer les besoins d’investissements et de BFR, 10 millions d’euros ont versés début 2021.

Suit l’ensemble des procès-verbaux constatant les diligences des commissaires aux comptes et décisions de l’associé unique en date du 24/05/2021 tout en constatant le report à nouveau déficitaire au 31/12/2020 de 59 276 849,22.

Publication du complément à suivre.

FIN DE LA BAUXITE GARDANNE – UNE NOUVELLE AVENTURE ?

19 Déc

5 ans pour tenter de comprendre un dossier que l’on a rendu complexe et volumineux pour tout simplement « maquiller » les faits. Ce droit d’inventaire s’achève.

Depuis 2 ans aucune commission n’a été réuni malgré une faillite, le choix d’un repreneur, le mépris de la préfecture envers les membres des évènements insuffisants pour informer ?

 J’ai démissionné début juillet 2021, les obligations étant actées, la figuration inutile, la Commission à l’évidence n’a plus lieu d’exister en l’état des décisions.

Jugement de reprise du 07/01/2021 à partir de l’offre d’UMSI Guinée suite à la faillite d’Altéo, ce qui apparait satisfaisant et qui rejoint les revendications principales :

  •  Fermeture de la décharge de Mangegarri, mi-juin 2022.
  •  Démantèlement de la canalisation vers la mer, 2022/2023.
  • Suppression du Bayer avril 2022 fin du traitement du minerai de bauxite et ses boues rouges.

Depuis très longtemps l’arrêt du traitement du minerai de bauxite devait s’imposer. Eliminer les conséquences du « rouge » n’ont jamais été à l’ordre du jour. Pourquoi ? Qu’elle intérêt ?

Dès la fermeture des mines de bauxite du Var décennie 1970/1980 Il aurait été plus judicieux de passer à l’importation l’hydroxyde avec des conséquences environnementales acceptable par tous.

Il est fort probable que les conditions et modalités d’achats du minerai ont emporté la décision.

Il aura fallu l’arrivée de UMSI pour imposer cette ligne de production, l’importation d’hydroxyde d’alumine afin de produire des alumines techniques destiné aux industries de pointes.

  • Nos industriels dits prestigieux n’ont jamais franchi le pas en conservant le Bayer.
  • Pechiney a décidé l’importation de minerai avec son cortège de nuisances alors que le choix de l’alumine s’imposait dès les années 1970/1980 après la fermeture des mines du Var.  
    • Les citoyens pouvaient se dispenser des nuisances et ce depuis longtemps.

L’investisseur désigné dans les actes : UMSI Guinée exclusivement logisticien et surtout partenaire du consortium SMB Winning implanté en Guinée avec subventions locales largement distribuées.

Les décisions tant auprès de l’état Guinéen, que d’UMSI sont définies par le « patron » la Chine.

  • Winning Shipping LTD, actionnariat 40,50 % armateur Singapourien.
  • Shandong Weiqiao, actionnariat 22,50 % leader production aluminium, Chinois.
  • Etat Guinéen, actionnariat 10 %.
  • UMS International Ltd, actionnariat 27 % logistique, transports, présent en Guinée.
  •               Immatriculation, Iles vierge britannique et Seychelles.
    • Alteo associé unique SASU via Alteo Holding.
    • Mandataire unique Socofigest Genève représenté par A. Moscatello.
      •  United Mining Suppliers Ltd, le véhicule d’UMS est la société Lanister Investments LTD enregistrée aux Iles Vierges britanniques. Elle-même détenue par Shanklin Holding Ltd, structure immatriculée aux Seychelles, contrôle F. Wazni.
        • Territoires interdits d’investissements en France.
    • UMS international est aussi enregistré à (grand Lancy) Genève.

La localisation des structures de management ci-dessus font partie de la liste des 13 territoires qui ne peuvent pas bénéficier de la clause d’investissements étrangers en France en théorie.

La question a été posée, la réponse ne convainc point. A lire sans modération.

Question N° 35644 de M. François-Michel Lambert (Libertés et Territoires – Bouches-du-Rhône)

Question écrite Ministère interrogé > Économie, finances et relance Ministère attributaire > Industrie. Rubrique > industrie

Titre > Souveraineté nationale sur les matières stratégiques et notamment l’alumine

Question publiée au JO le : 19/01/2021 page : 439

Réponse publiée au JO le : 02/03/2021 page : 1877

Date de changement d’attribution : 26/01/2021

 Ces péripéties méritent -elle pas une Commission d’Enquête du Parlement ?

7 repreneurs se sont retiré spontanément aucune proposition de reprise et pourtant des industriels de renom. Cela mériterait d’être approfondi sur les motivations :

  • J’ai reçu pour une réunion de travail le management d’un des repreneurs potentiels (Monaco) nous avons examiné les éléments factuels.
    • Quelques jours ont suivi, appel téléphonique afin de m’informer (politesse) nous ne donnons pas suite, en cause, rentabilité et pression.

Garantie environnementale un dilemme signé par Rio Tinto Alcan avant ou après le 01/01/2026.

Dialogue impossible, volonté délibérée des autorités malgré mes alertes en Commission notamment sur le niveau suicidaire des comptes sociaux de 2004 à 2020 soit 200 millions de pertes.

Dès 2017 et 2018, les risques d’un dépôt de bilan clairement annoncés par mes soins en Commission.

Afin de parfaire les connaissances de la Commission de Suivi j’ai remis un inventaire ce jour par mail.

Carrière de 38 ans au sein du groupe Bolloré, audit et direction financière Europe du Sud.

Cordialement.

Michel Mazzoleni, voisin de l’usine et citoyen de Simiane Collongue

FADI WAZNI RETOUR EN GUINEE.

16 Nov

14/11/2021 atterrissage à Conakry de son avion privé après un mois à l’étranger.

Rencontre avec les grévistes de son entreprise minière SMB à l’ordre du jour.

A suivre.

Lien : origine presse locale.

BAUXITE – GUINEE HEURE DES COMPTES ?

15 Nov

NOUVELLES DE GUINEE.

31 Oct

Des nouvelles de Guinée.

https://www.maliweb.net/international/guinee-apres-kabinet-sylla-alias-bill-gates-le-milliardaire-libanais-fadi-wazni-passe-a-lechafaud-de-la-junte-militaire-exclusif-2949165.html

Guinée: Après Kabinet SYLLA Alias Bill Gates, le milliardaire libanais Fadi WAZNI, passe à l’échafaud de la junte militaire. EXCLUSIF

Par

 maliweb

 –

21 Oct 2021

Le Président Mamadi Doumbya accélère le turbo. Arrivé à la tête du pays, à la faveur d’un putsch perpétré le dimanche 05 septembre dernier, le nouvel homme fort de Conakry engage la traque des biens mal acquis des ex-dignitaires fortunés d’Alpha CONDÉ. Selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, les nouvelles autorités ont pu débusquer en si peu de temps, la grosse machine mafieuse mise en place au palais Sékoutoureya de Conakry. Bill Gates, l’ex-intendant du palais, devenu Crésus, Komelan, neveu d’Alpha Condé, Sinkou KABA, Mohamed Diané, Kridi Bangoura, le franco-tchadien Dénis Adoum, Aminata Sylla DG LONAGUI, le milliardaire libanais Fadi WAZNI, vont passer à l’échafaud de la junte militaire. Révélations exclusives

C’est le début de la guillotine pour les anciens dignitaires du régime déchu d’Alpha CONDE. Profitant de leurs statuts privilégiés d’hommes proches du premier cercle d’Alpha CONDE durant plus d’une décennie (2010-2021), ses collaborateurs se sont bien servis de la Guinée. À satiété. Comme une cuve à la nirvâna. Les dégâts financiers sont gigantesques. Nos informations recoupées parlent de plus de 6000 millions d’euros sortis du pays et qui ont transité dans des banques off-shore entre Dubai, Turquie, USA, Singapour, Paris, Abidjan et Francfort. Une hécatombe financière allant de détournements d’argent, d’objectifs industriels aux acquisitions immobilières à la roulette russe, qui donnent des vertiges. Ce gigantesque business florissant était parrainé par l’ancien homme fort de Conakry, lequel savait tout de ce pillage organisé et se taisait. La règle d’or durant le magistère d’Alpha CONDÉ et de ses sbires était la politique de l’omerta.

Selon les informations de Confidentiel Afrique, le Président Mamadi Doumbya a juré en privé de traduire tous ces anciens pontes devant la justice guinéenne. On appuie sur le turbo pour avancer les choses.  Selon nos informations, un cabinet spécial a été mis sur place pour s’occuper ‘’sérieusement’’ de l’affaire des ‘’Pilleurs de la République’’. Car, glisse une source à Confidentiel Afrique, les nouvelles autorités ont pu débusquer en si peu de temps, la grosse machine mafieuse mise en place au palais Sékoutoureya de Conakry. Bill Gates, l’ex-intendant du palais, devenu Crésus, Komelan, neveu d’Alpha Condé, Sinkou KABA, Directeur du Protocole d’État reclus entre Istanbul et Paris, Mohamed Diané, Kridi Bangoura, le franco-tchadien Dénis Adoum, Aminata Sylla DG LONAGUI, le milliardaire libanais Fadi WAZNI, vont passer à l’échafaud de la junte militaire. Des sources ont rapporté a Confidentiel Afrique, que le milliardaire libanais Fadi WAZNI, qui a bâti un empire industriel en si laps de temps en Guinée, du fait de sa proximité d’avec l’ex- Président, va passer à l’échafaud de la junte militaire. Ses affaires qui ont prospéré comme une fusée Arial, vont être passées au crible. Après avoir exproprié l’ancien intendant du palais, Bill Gates de ses immeubles et autres avoirs en banques, c’est autour du milliardaire WAZNI Fadi de prouver la licité de ses biens.

Par Hugues DESORMAUX (Confidentiel Afrique)

ALTEO : DES COINCIDENCES TROUBLANTES.

19 Oct

                                                                                     Ministère de l’Economie et des Finances.

                                                     139, rue de Bercy

                                                     75572 Paris Cedex 12.

A l’attention du chef de Cabinet Nicolas Dufaud.

Référence : MEFI – D21-09743.

Objet : Investissement étranger à Gardanne. Les réalités.

Notre courrier du 07/07/2021 en réponse au votre du 25/06/2021 qui faisait suite à celui du 31/03/2021 adressé à M. le Ministre Bruno Lemaire.

Les derniers développements pour une meilleur compréhension, l’intérêt constant de M. N. Sarkozy avec la Guinée interpelle :

Mediapart, annonce le 23/08/2021 un voyage en Guinée d’un lobbyiste ancien Président de la République en date du 06/08/2021. Tourisme ou affaires ?

Aller et retour depuis l’Italie son lieu de vacances afin de rencontrer le président de Guinée A. Condé un rendez – vous de plus d’une longue série.

Rien n’a filtré malgré les recherches de la presse locale. Par contre :

Les informations délivrées par le cabinet d’avocat parisien August Debouzy à la réputation du haut niveau nous permettent d’apprécier les réalités :

Composante de l’équipe Mme. E. Mignon devenue avocate en 2015 en charge de l’autorisation investissement étranger. Le hasard ou le carnet d’adresses ?

  • Collaboratrice de M. Sarkozy durant 8 ans à l’Elysée et suivi dans divers ministères, rédactrice du programme de 2007 de la présidentielle.

Plainte d’Anticor en 2013 concernant les « sondages de l’Elysée ». Résultat, le procès aura lieu du 18/10/2021 au 12/11/2021 par devant la 32 chambre correctionnelle. La fidélité à un prix mais elle ne sera pas seule.

A partir d’éléments factuels j’ai le 31/03/2021 demandé à notre Ministre B. Lemaire d’apporter des précisions sur la façon dont avait été contournée la législation des investissements étrangers en France :

  • Chine : Shandong Weiquiao, leader mondial alu pour 22,50 %.
    • Singapour : Winning Shipping, armateur pour 40,50 %.
    • Seychelles, ils Vierges Britanniques : UMSI pour 27 %. Président F Wazni, passeport français délivré par ambassade en Guinée.
      • Liste 13 territoires interdit en d’investissements en France.

              Etat Guinéen 10 %

UMSI (F Wazni) est un partenaire minoritaire du consortium SMB Winning :  

  • Propriétaire de mines de bauxite à Boké,
  • Chemin de der de 125 km depuis mines au port de Dapillon livré en 2021.
  • Construction depuis 2018 d’une raffinerie d’alumine à l’arrivée du rail.

Manifestement le cabinet d’avocat n’ignorait en rien la difficulté d’obtenir en l’état l’autorisation d’investissements au regard du droit Français.

La finance mondialisée en action au nez et à la barbe de l’Etat Français ou avec l’accord du gouvernement ?  Indépendance nationale et matériaux stratégique.

Le recours à une fiduciaire Suisse, président et gestionnaire désigné :

  •  Socofigest Genève représenté par A. Moscatello. Hors la fiducie gestionnaire d’un haras et d’appartements.

A l’évidence : agissant pour le compte du Consortium SMB Wining et d’un des partenaires : F. Wazni UMSI Guinée.

  • La teneur des accords et obligations inconnus.

Objet social : Fiduciaire et gestion de fonds, siège social Lancy (Suisse). Registre du Commerce Genève n° 660.0.167.995.0. Extrait des statuts et tout devient plus simple, le propriétaire réel effacé dans les apparences :

  • « La société a pour but toutes opérations financières et commerciales.
  • Toutes prestations de services en gestion et conseils en investissements et placements, ainsi que la prise de participations dans toute société, à l’exception de participations immobilières en Suisse.
  •  La société pourra accepter des mandats de direction et d’administration e sociétés. La société pourra effectuer soit pour son propre compte, soit pour le compte de tiers, toutes opérations financières, commerciales, industrielles, mobilières et immobilières, en Suisse et à l’étranger, se rattachant directement ou indirectement au but principal.
  •  Elle peut également créer des succursales et des filiales, en Suisse et à l’étranger.
  • La société pourra également accorder des prêts à ses associés et/ou se solidariser, cautionner ou se porter-fort des prêts consentis par des tiers à ses actionnaires. »

Notre avis :

Avec cette nébuleuse tenter d’y voir clair une utopie qui ne présage rien de bon. L’horizon de l’année 2022 plus qu’incertain

Diverses analyses, après audit des éléments factuels et très récentes de la situation ont été remises au préfet des Bouches du Rhône.

Ancien directeur financier durant 38 ans au sein du groupe Bolloré en charge de l’audit et de l’inspection comptable un poste qui me permet de suivre les réalités.

Manifestement, les règles de l’investissement étranger en France ont été contourné astucieusement ce n’est pas inhabituelle avec la finance mondialisée.

Les conseils éclairés et les relations du cabinet d’avocats avec Mme. E. Mignon ont permis d’obtenir satisfaction sans que l’on connaisse les engagements réels des parties qui ne sont pas rendus publics. Des surprises à attendre ?

Je vous remercie de votre attention et reste à votre disposition si besoin pour vous transmettre les documents issus de mes constatations factuelles.

Bien à vous.

Simiane Collongue le 26/08/2021.                                                             Michel Mazzoleni.

CLEMENT REPOSE EN PAIX.

30 Sep

Notre famille, branche La Ciotat est en deuil depuis la semaine dernière :

Après le retour du match Angers/OM à 1 h30. Un horrible accident de la route où Clément supporter de l’OM et membre de l’association les « fanatics » a perdu la vie.

Dans ces moments douloureux l’association a été merveilleuse pour toute notre famille.

Ce jour, bénédiction à Notre Dame de la Garde et cérémonie au cimetière Saint Pierre.

Condoléances à toutes et tous.

Michel Mazzoleni

ALTEO : CAPITAL SOCIAL EVOLUTION.

26 Sep

Synthèse [ Nombre d’annonces : 1 – Nombre d’événements : 1 ]

 Modifications et Avis
SirenVos Réf.MRaison SocialeÉvénementDélai d’opposition / déclaration de créances
410127948ALTEO GARDANNERéduction de capital social

puce Information détaillée

ALTEO GARDANNE
Acteurs
Siren410127948
Forme juridique / CapitalSociété par actions simplifiée (SAS) au capital de 49 495 424,00 EUR
Adresseroute De Biver 13120 GARDANNE France
Événements
DescriptionRéduction de capital social
Date de décision03/09/2021
Date d’effet03/09/2021
Ancien capital social60 000 000,00 EUR
Publication
SourceRégional (Le) – Hebdo du Pays Salonnais
Date de parution22/09/2021
N° de parution5391
N° annonce21005551
Texte original21005551 Alteo Gardanne SASU, au capital de 60000000 € Siège : ROUTE DE BIVER 13120 GARDANNE. RCS : Aix en provence 410127948 Aux termes d’un procès-verbal de decisions en date du 03/09/2021, L’associé unique a: 1/ décidé d’augmenter le capital social d’un montant nominal de 39.797.328 euros par la création et l’émission au pair de 2.487.333 actions nouvelles, à libérer en numéraire, en espèces ou par compensation avec des créances certaines, liquides et exigibles sur la Société. 2/ décidé de réduire le montant du capital social d’un montant total de 50.301.904 euros selon les modalités suivantes : réduction de capital d’un montant total de 38.301.904 euros par apurement à due concurrence du solde déficitaire du compte « Report à nouveau « réduction de capital complémentaire s’élevant à un montant de 12.000.000 euros pour pertes probables de l’exercice 2021, affectée à un compte de réserves indisponibles destiné à l’apurement partiel des pertes probables de l’exercice clos le 31 décembre 2021, dans le cadre de l’arrêté et de l’approbation des comptes dudit exercice. Aux termes d’un procèsverbal de décisions du même jour, l’associé unique a : 1/ Constaté la réalisation définitive de l’augmentation de capital d’un montant total de 39.797.328 euros. 2/ Constaté la réalisation définitive de la réduction du capital d’un montant total de 50.301.904 euros par apurement des pertes. 3/ Constaté la réalisation définitive de la modification de l’article 6 des statuts ainsi qu’il suit : « ARTICLE 6. MONTANT ET COMPOSITION DU CAPITAL SOCIAL Ancienne mention : Le capital social est fixé à la somme de soixante millions d’euros (60.000.000 EUR). Il est divisé en trois millions sept cent cinquante mille (3.750.000) actions de seize euros (16 EUR) de valeur nominale chacune, entièrement libérées et de même catégorie. Nouvelle mention : Le capital social est fixé à la somme de quarante-neuf millions quatre cent quatre-vingt-quinze mille quatre cent vingt-quatre euros (49.495.424 EUR). Il est divisé en trois millions quatre-vingt-treize mille quatre cent soixante-quatre (3.093.464) actions de seize euros (16 EUR) de valeur nominale chacune, entièrement libérées et de même catégorie. « RCS AIX EN PROVENCE Pour avis
icon

Retour Synthèse

Information Délais d’Opposition

Article L. 141-14 du Code de commerce : Dans les dix jours suivant la dernière en date des publications visées à l’article L. 141-13, tout créancier […] peut former […] opposition au paiement du prix.
Article L. 144-6 du Code de commerce : Au moment de la location-gérance, les dettes du loueur du fonds afférentes à l’exploitation du fonds peuvent être déclarées immédiatement exigibles […]
Article R. 236-8 du Code de commerce : L’opposition d’un créancier à la fusion ou à la scission, dans les conditions prévues par les articles L. 236-14 et L. 236-21, est formée dans le délai de trente jours à compter de la dernière insertion prescrite par l’article R. 236-2.
Article 1844-5, al. 3 du Code civil : Les créanciers peuvent faire opposition à la dissolution dans le délai de trente jours à compter de la publication de celle-ci.
Article L. 625-1, al.2 du Code de commerce : Le salarié dont la créance ne figure pas en tout ou partie sur un relevé peut saisir à peine de forclusion le conseil de prud’hommes dans un délai de deux mois à compter de l’accomplissement de la mesure de publicité.
Article R. 643-11, al.1 du Code de commerce : Les contestations sont formées dans le délai de trente jours à compter de l’insertion au Bodacc avisant du dépôt de l’état de collocation.
Article R. 644-2,al. 2 du Code de commerce : Le délai dans lequel tout intéressé peut contester le projet de répartition devant le juge-commissaire, en application de l’article L. 644-4, est d’un mois à compter de la publication de cet avis.
L’article R. 631-27 du Code de commerce renvoie aux articles R. 622-21 et R. 622-24 : Le délai de déclaration fixé en application de l’article L622-26 est de deux mois à compter de la publication du jugement d’ouverture au Bodacc.
L’article R. 641-25 du Code de commerce renvoie aux articles R. 622-21 et R. 622-24 : Le délai de déclaration fixé en application de l’article L. 622-26 est de deux mois à compter de la publication du jugement d’ouverture au Bodacc.
Article L 631-5 ou L 640-5 du Code de Commerce Le créancier peut agir en justice contre la société radiée du RCS, sous réserve, d’apporter la preuve d’une créance certaine, liquide et exigible et d’avoir demandé la désignation d’un mandataire ad hoc afin de représenter la société radiée.


Retour à la synthèse

ALTEO : LA MISSION DES AUTORITES.

11 Sep

                  

  SAUVETAGE – MANIPULATION ET OU RUINE ?

Avoir raison trop tôt une probabilité face à l’information détournée à dessein. La vérité qui s’impose est celle pour laquelle l’on se donne les moyens de vérifier.

Balade en mer au cœur du Parc National des Calanques début septembre 2021 une procession essentiellement de communication en présence :

Président Macron, Hulot, le préfet Mirmand, des participants au congrès mondial de UICN. L’occasion d’aborder le sujet par les journalistes présents et avisés :

  • Lieu d’une vaste poubelle, l’héritage d’une industrie à qui l’on n’a rien refusé et couplé à la déficience des réseaux d’assainissements des communes de Marseille, Cassis et La Ciotat.

Un enjeu majeur environnemental est présent dans l’indifférence générale ?

L’annonce par notre président de la tenue d’un sommet pour l’océan début 2022. Scientifiques, acteurs économiques, régionaux et nations unies sont conviés.

La priorité établir l’inventaire de ce qui se trouve au fond de la mer et qui a anéanti la flore et la faune des Calanques afin de proposer utilement.

L’ambition, zone de protection forte pour 2027 afin d’atteindre 5 % du littoral contre 0,2 % actuellement constitue en l’état une pure communication.

Questions : comment traiter les conséquences en mer et à la décharge ?

Le palmarès de l’usine :

En mer au large à moins 320 m la canalisation de Gardanne à Cassis, c’est 2500 km 2 de faune et flore anéanti avec 32 millions /t. de déchets. Arrêt 01/01/2016.

Ce qui a été déversé, notre calcul : 20 t. d’arsenic – 2 millions t. de titane – 66 000 t. de chrome – 1700 t. de plomb – Vanadium, mercure. Insensé.

Ces toxiques se remettent en surface par l’action des courants.

  • Depuis l’arrêt des solides, 270 m3 heure de liquide s’écoule.
    • Est-ce conforme aux normes Européennes de septembre 2020 ?
      •  Aucune constatation contradictoire ou expertises.

A terre, décharge de Mangegarri, près de 6 millions de tonnes lourdement chargé en toxiques issus de la production d’alumine sont déposés ce qui entraine des volumes de percolation annuelle vers la nappe phréatique de :

  • 234 192 m3 pour le site entier à l’exception du bassin n° 7.
  • 236 730 m3 pour le seul bassin n° 7.

Les données pour bâtir un bilan hydrique, des sites abondamment pollués ne sont pas accessible au public malgré les demandes. L’accès à l’eau potable un élément majeur de la responsabilité de l’Etat. L’arrêt est programmé pour 2022

Comptes sociaux,

  • Rentabilité depuis 2004 et quel que soit l’industriel, pertes de 180 millions.
  • Démantèlement et dépollution des sites (usine, décharge, canalisation) ministre A. Montebourg en 2014 un coût estimé de 200 millions.
    • Qui paiera ? Quand et comment ?

Premières décisions UMSI Guinée :

Le 05/07/2021, procès-verbal de la réunion chez Maitre Cipre du barreau de Nice un choix qui n’est pas anodin au regard des spécialités et de la qualité d’avocat.

  • Première décision de pure forme, renoncement actions en nullité.
  • Révocation M. Ramé de ses fonctions de directeur général. Effet ce jour.
    • Avec quitus pour sa gestion. Sidérant :
      • Une performance des pertes de 2012 à 2020 soit 58 millions.
      • Aucune mention d’une transaction financière probable.
  • Signatures, président de l’Assemblée M. A. Moscatello et UMSI représenté par A. Moscatello et fonction au sein de Socofigest Genève.

Les faits :

  • Cessation des paiements et dépôt de bilan 12/12/2019.
    • Manque rentabilité chnronique des pertes de 2013 à 2020 :
    • Capital social consommé, report déficits à fin 2020 à 72 %.
      • Totalement absorbé à fin 2021 soit 60 millions d’euros.
  • 8 offres pour la continuation d’activité, clôture des dépôts au 24/07/2020.
    • 7 déciderons après audits financiers et économiques de ne donner aucune suite. Ce qui en dit long sur la qualité du dossier.

J’ai reçu physiquement en septembre 2020 et échange de mail en octobre Monaco Ressources et ses représentants, pour eux le choix était arrêté.

L’analyse des offres qualitatives et quantitative par Rotchild augurait ces retraits.

  • 1 seule restera en lice UMSI Guinée le sauveur via une réunion « entre amis » ce qui n’offre aucune garantie réelle pour l’avenir.

Problématique, nos éléments strictement factuels, rien n était ignoré :

  • Jugement du 07/01/2021 désignant UMSI Guinée le dernier recours.
    • Alteo (usine) est une SASU à actionnaire unique Alteo Holding dont le Président est A Moscatello au titre d’une fiduciare Suisse SOCOFIGEST agissant pour le compte de UMSI.
  • La liquidation s’imposait pour un client « basique » Nos juges libres ?
    •  Au regard des pertes chroniques, l’avenir très incertain, modalités et profil du repreneur, partenaire du consortium SMB Winning le décideur réel :
    • L’interêt du process industriel non protégé par brevets une hyptothèse inavouée mais l’objectif ?
  • L’Etat stratège absent, indépendance nationale, réalisation d’une filière de production alumine fine et ultra fine avec industries de haute technologie.

Le Tribunal de Commerce à partir des pressions politiques de toutes natures décidera avec ou sans convictions :

  • Procédure de reprise par continuation d’activité qui permet de sauvegarder les apparences et réalités factuelles.
  • Elections d’avril 2022, objectif et par tous moyens passer le cap.

Garantie environnementale, reconduction par Rio Tinto Alcan :

Malgré de nombreuses démarches auprès des différentes Autorités il a été impossible d’obtenir la copie du document délivrée en 2012 à HIG.

Reconduite avec UMSI Guinée :

  • Conditions, modalités, montant, échéance.

La lecture des comptes sociaux 2020 publiées le 02/09/2021 interpelle :

  • Pertes 159 325 400,00 euros.   Effectif 39.
  • Analyse entreprises de renseignements : Rating : défavorable. Equilibre bilan favorable. Rentabilité défavorable.

Il apparait incontournable d’obtenir une caution bancaire appelable à première demande et quelque soit la mise en cause.

Souveraineté technologique et industriel. Indépendance de la France.

UMSI un investissement étranger qui necéssite des investigations afin de vérifier l’éligibilité à la réglementation. L’objet de nos courriers aux autorités.

120 ans d’expérience permettent d’envisager la réalisation avec un Etat stratège à la manœuvre d’une filière moderne, production d’alumine fines et ultra fines.

L’ensemble adossé à une production industrielle de produits de hautes technologies qui se développent à forte valeur ajoutée et que l’on importe.

  • Un gage d’emplois de qualité, une noble cause qui devrait être prioritaire.

Saisines récentes, les sujets, aucune réponse.

Présidence de la République, 15/03/2021 et 10/08/2021 :

  • Investissement étranger SMB Winning et UMSI.
    • Conditions et modalités achats minerai de bauxite dossier PNF.
    • Envirronement, dépollution et démantèlement des sites.
    • Comptes sociaux, pertes de 2013 à 2020 soit 58 091 991.00
    • Création d’un pôle alumine fine et ultrafine avec unités de production.

Ministre des finances Bruno Lemaire, 31/03/2021, réponse du 25/06/2021, 07/07/2021 et 26/08/2021, objet tirer au clair cette nébuleuse :

  • Investissement étranger, le rôle du cabinet Auguste Debouzy avec M. Mignon, la strucuture financière, répartition du capital du consoertium, l’objet social de la fiduciaire Socofigest Geneve, le rôle du présient et représentant de UMSI Guinée.

Préfet du 13, son courrier du 18/08/2021. Réponse du 23/08/2021 et divers mail.

  • Comptes sociaux de 2013 à 2020, estimation 2021.
    • Reconsitution capitaux propres l’obligation, pertes de 50 % du capital.
    • La stratégie du leader chinois. L’année 2022 celle des dangers.
    • Alumine ultra fine sera-t-elle opérationelle au 1 semestre 2022 ?

Président Tribunal de Commerce.

  • Le jugement prévoit une audience pour le 10/02/2022 afin d’examiner à une date la plus proche les comptes sociaux de 2021. Un examen crucial pour afin de vérifier les postulats du jugement et de l’avenir.
    • Demande par mail de ce document à paraitre refusé 02/09/2021.
    • Nous nous contenterons du 30/06/2022 suite greffes.

Guinée, le président aux arrêts, des soubressaults à attendre ?

Lecture de la presse locale exemple : …http://leguepard.net/2018/06/25/les-mines-de-boke-corruptions-conflits-dinteret-societes-ecrans-actionnariats-dissimules-pillages-acceleres-a-lechelle-industrielle-y-compris-par-le-sommet-de-letat-gui/

  • 100 familles au sommet du sytème, complicité d’investisseurs internationaux et de financiers peu regardants afin d’optimiser au mieux de leurs intérêts.
    • La population sous le seuil de pauvreté avec moins de 1 $ jour malgré le boom de la bauxite et classée au 167 éme rang mondial sur près de 180.

Ma mission, représenter l’Union Calanque Littoral à la Commission.

  • Je me dois la vérité, membre depuis 2017 au 09 juillet 2021 jour de la réception du courrier du président Augier m’annonçant de ne plus m’exprimer au nom d’UCL. Motifs : je serais discourtois sinon irrespectueux dans le contenu de mes courriers aux autorités.
    • Les membres d’UCL étaient hermétiques à l’économie et finances.
  • Congrès UICN, UCL n’a pas été autorisé à s’exprimer en séance plénière ce qui représente un camouflet scientifique lorsque l’on pratique la docilité.
  • UICN touche des fonds publics et s’arroge un droit de censure.  
  • On me demande de ne pas démissionner et de rester représentant officiel.
    • J’ai donc pris la décision d’arrêter ma collaboration.

D’autant plus que la Commission ne s’est jamais réunie depuis le 06/12/2019.

Mon engagement :

Point de départ après ma prise de paroleà la manifestation devant la Préfecture le samedi 30/01/2016 à l’appel du collectif du Littoral devant 1500 manifestants sans qu’UCL n’appelle à participer, mon premier contact.

Voisin de l’usine depuis 1970, comme de nombreux habitants de mon secteur de résidence j’ai observé les inconvénients d’une production non maitrisée.

Aucun engagement auprès de parti politique ou syndicat.

La mobilisation citoyenne a permis d’obtenir des avancées environnementales dans l’évolution du process industriel de l’usine, la prise de conscience des autorités et de souligner la fragilité économique avec des pertes chroniques.

Auditeur au sein du groupe Bolloré durant 38 ans ma formation au service d’un droit de savoir ouvert à tous lorsque, intérêt général, indépendance nationale et environnement sont malmenés.

Mon goût de la vérité et de le dire mon handicap ? Je ne cherche pas à plaire mais à anticiper les événements en total liberté.

Mon mariage à La  Ciotat en 1965 m’a appris à connaitre la méditerranée.

A quand un Etat stratège ? L’avenir, alumine fines et ultra fines couplés aux industries de productions en haute technologie made in France afin de garantir indépendance, souveraineté ce qui n’est pas rien. La sagesse et l’emploi.

Cet inventaire d’un dossier complexe marque la fin de mon engagement.

Simiane Collongue le 11/09/2021.                       Michel Mazzoleni.