ALTEO COMPTES SOCIAUX 2021 CERTIFIES – CONTINUITE DES PERTES – COUT ENERGIE LA SURVIE ?

16 Sep

Constat : après une gestion chaotique qui a mené au dépôt de bilan. Au regard de multiples aides, facilités obtenues notre droit de savoir pour tenter de comprendre s’impose.

Le dialogue façon commission de suivi auprès du Préfet un vaste écran de fumée, j’ai démissionné, de plus aucune réunion mer depuis plus de trois ans !!!

  • Mon goût de la vérité, mon indépendance, affirmé est insuffisant, prouver une obligation, dialogue et confrontation des avis, le chemin cet inconnu.
  • L’auteur : La Loupe de Simiane Collongue. Blog exclusif « boues rouges » avec 160 000 visiteurs et plus de 140 contributions détaillées depuis 2016.

Ma relance de juillet 2022 auprès des différents acteurs pour absence de dépôt des comptes, le délais 30/06/2022, prorogation possible au 31/08/2022. L’intérêt de cette demande, impacts :

  • Modification production industriel, rentabilité.
  • Energie gaz, électricité.
  • Conséquences dépôt de bilan du 12/12/2019.
  • Jugement Tribunal de Commerce du 07/01/2021, plan de continuation/redressement.
  • Capital de 60 millions € ramené à 49 495 424. €.

Mon mail du 02/09/2022, greffe Tribunal de Commerce Aix en Provence.

Je vous remercie :  constat les comptes ne sont toujours pas publiés. Avez-vous relancé ?

La situation financière avec l’augmentation de près de 51 % des charges énergie de 2021 sur 2022 ne peut qu’être préoccupante au risque d’arrêter provisoirement voire totalement toute production.

Suit le rappel des obligations légales de dépôt des comptes sociaux d’autant plus que le Tribunal de Commerce de Marseille a enregistré 8 offres de reprise, les potentiels repreneurs au nombre de 7 ont déposé des propositions et retiré leurs offres ce qui devrait interpeller.

Ma relance du 02/09/2022 ne sera pas infructueuse, dépôt 06/09/2022 après publication 08/09/2022. Certification par les commissaires aux comptes 24/06/2022. Les réponses à deux de mes questions, impact nouveau process sur la rentabilité et coût énergie EDF/Gaz.

  • Pertes bilan de l’exercice 2021 : 32 939 943. Comparatif par exercice ci-après.
  • Coût énergie, pour 2020 soit 25,9 millions €. Pour 2021 soit 69,9 millions €. Pour 2022 ? Prévision de l’évolution future exercice 2022/2023 ?

Il est désolant de constater le manque de volonté associative et de leurs représentants pour tenter de comprendre les éléments de gestion. Le rapport des Commissaires aux Comptes une foi l’an permet de suivre de nombreuses données.

  • Cela évite : tout et son contraire à partir de vague rumeurs et sans vérification.

L’industriel : L’intérêt de ne pas publier rapidement depuis fin juin à septembre ?

Les oublis, absences :

  • Garantie environnementale délivré par Rio Tinto énoncé à l’acte notarié du 31/07/2012, accord confidentiel, échéance 2026 ce qui conditionne les décisions.
  • Malgré de nombreuses démarches, impossible d’en connaitre le contenu.
    • Mon blog apporte néanmoins quelques éclaircissements.

Provisions risques environnementaux inexistants, démantèlement, dépollution, estimation en 2014 par A. Montebourg ministre du redressement productif à 200 millions €

                                               COMPTES DE RESULTATS.

Années201320142015
Chiffre d’affaires204.542.200205.137.234211.547.280
Dont export155.983.600155.299.461162.506.596
Résultat d’exploitation13.091.70013.141. 19413.670.637
Résultat net11.648.90013.714.47612.002.506
    
Années       2016        2017       2018
Chiffre d’affaires      206 .688. 323        219. 897. 192243 000. 000.
Dont export      163. 440. 375          174.270.429180 000.000.
Résultat d’exploitation         16.140. 431             8 555. 604    5 364 129.
Résultat net         14 593. 0398 419. 343    3 956 792.

   Années                               2019                            2020                             2021

   Chiffre d’affaires               227 584 122.             190 532 583.                 190 191 748.

    Dont export                     180 091 430.              155 131 452.                 155 796 354

    Résultat Exploit.                 3 644 007.                20 636 081.                  42 492 052

    Résultat net                        3 118 825.                 21 628 030.                  39 060 300

                               CUMUL DES PERTES :

 Altéo : Résultats bilan exercices de 2013 à 2020 soit des pertes :            58 092 045. €

Avant cession de 2012, Péchiney, Alcan, Rio Tinto Alcan pertes                58 900 000. €

2011                16 300. 000.               2010    3 600 000.                  2009    3 900 000.

2008                  8 000.000.                2007    8 700 000.                  2006    9 800 000.

2005                5 000. 000.                2004    3 600 000.     

Manque de rentabilité chronique : 156 052 345 de 2004 à 2021.

Soit plus de 9 millions € de pertes annuelles !!! La performance d’un leader dit mondial.

                        L’ACTIONNARIAT APRES JUGEMENT DU 07/01/2021.    

Incontesblement le consortium dispose de moyens financiers pour imposer ses vues, la réussite de sa stratégie avec la réalisation à Dapilon (Guinée) de son aluminerie fixera le niveau et la fin des engagements à Gardanne à 24 mois ?

Repreneur UMSI partenaires du consortium constitué :

Winning Shipping LTD, actionnariat 40,50 % armateur Singapourien.

  • Shandong Weiqiao, actionnariat 22,50 % leader aluminium, Chinois.
  • Etat Guinéen, actionnariat 10 %.
    • Actionnariat chez CBG 49 % à titre de comparaison.
  • UMS International Ltd, actionnariat 27 % logistique, transports, présent en Guinée depuis 20 ans.        
    • Avec un mandataire unique Socofigest, transfert à Solumel Genève gestion Alteo Gardanne, direction par A. Moscatello.
      •  United Mining Suppliers Ltd, le véhicule d’UMS est la société Lanister Investments LTD enregistrée aux Iles Vierges britanniques. Elle-même détenue par Shanklin Holding Ltd, structure immatriculée aux Seychelles, contrôle F. Wazni.
    • UMS international est aussi enregistré à (grand Lancy) Genève.

Fondé en 2014 :

Mr. SUN XIUSHUN, PDG Winning Shipping coordinateur en chef du projet.

Mr. ZHANG BO, PDG China Hongqiao, Président du CA de WAP.

Mr. FADI WAZNI, PDG du groupe UMS International, Président du CA de SMB.

1 er producteur de bauxite avec 40 millions de tonnes an.

Convention d’exploitation du 13/11/2019 mine de fer, bloc 1 et 2 de Simandou, la plus grande réserve au monde. Reprise après éviction Beny Steinmetz.

Répartition des rôles :

  • UMSI, activité transporteur routier, gestion d’une flotte de camions. Président de l’activité portuaire à Conakry du groupe Bolloré.
    • Aucune capacité dans l’industrie de l’alumine.
    •  Exclusivité des décisions « aluminium » revient au groupe Chinois.

Comment a été contourné l’investissement étranger en France ?  Mr. Wazni dispose d’un passeport Français, le ministre des finances a été saisi.

A l’évidence le professionnel « aluminium » est Chinois et non pas le repreneur officiel UMSI avec pour président F. Wazni l’homme incontournable des relations.

  • Une constante : la Chine fait son marché en France, la stratégie très bien rôdée mais des dérapages, projets d’investissements attractifs,  endettement exponentiel, au final un classique spolier les créanciers.
    • Dépôt de bilan, liste des entreprises accessibles Google.

Le Tribunal de Commerce de Marseille a acté la primauté des procédures et de moyens mondialisés d’une grande complexité mise en œuvre par des orfèvres de ce type de montage et cela méritait que l’on s’y attarde.

L’intérêt fondamental de cet investissement apparait lié au process, objectif déploiement vers l’aluminerie de Dapilon en Guinée du Consortium SMB/ USMI un objectif unique le transfert de technologie en provenance de Gardanne.

L’entrée en fonctionnement vers (2023/2024), implantation au plus près des mines de bauxite ce qui est un gage d’économies des coûts donc de rentabilité.

Le consortium imposera à UMSI la fin de sa mission, un choix de moyen terme.

Sauvetage ou ruine, l’emploi, dépollution et démantèlement les coûts pour la France. 

                          PRECISIONS ET COMMUNICATION DE L’ENTREPRISE. 

Origine document de certification des comptes :

Cadre légal d’intervention, respect de la règlementation, professionnels.

Avec rappel d’une nuance :

  • « Il appartient à la direction de l’entreprise d’établir des comptes présentant une image fidèle conformément aux règles et principes comptables Français. »

Confirmation pour la décharge de Mangegarri, arrêt de l’activité avril 2022 et définitif octobre 2022. L’exécution de la garantie environnementale donné par Rio Tinto, modalités avant ou après 2026.  Rio Tinto impose l’acte sous seing privé, acte notarié du 31/07/2012.

Caution donnée de 7 235 000 € renouvelé en 2018

  • Une réunion entre autorités s’est tenue le 08/09/2022.
    • En son temps le maire de Bouc Bel Air proposait lors d’une conférence de presse le 15/09/2020 un bassin pour la pratique du surf avec plan d’eau multi activité. L’eau en Provence, la sècheresse de 2022 une alerte.
    •  Suggestion : thalassothérapie avec enveloppement de boues rouges ?
  • Fonctionnement, coût de l’énergie, eau, même pas un chiffrage, une façon bien singulière de gérer les finances locales. Qui paie, finance, impôts locaux etc…
  • Propriété, le relevé foncier indique Alteo principal (démarche en cours aux impôts).
    • Superficie globale :150 ha (territoire communal ?) Exploitation dont 28,5 ha.

Capital :

  • Réduction à 49 495 424 € à l’origine 60 M. €
    • UMSI s’est engagé à hauteur de 40 M.€ sous forme de fonds propres. Alteo a reçu en c/c d’UMSI 17 M€ d’avance, 10 M€ ont été incorporé au capital.
  • Le passif gelé est de 81,1 M € dont 29,8 pour Altep Holding. Reste à régler pour 2023 à 2031 soit 24,4 M €.

Effectif direct :

  • 2020 soit 494 et pour 2021 soit 468.
  • Salaires et charges 2020/2021 stables à 34 M €.

Transformation industrielle à partir du 31/03/2022.

  • Arrêt appro bauxite, processus production amont « Bayer ».
    • Processus à partir de l’hydrate d’alumine, dissolution, précipitation prévue au plan de reprise. Une réussite technique indéniable.
      • Conséquences, dotation aux amortissements 13 442 178 €.
    • Acquisitions soit 11 616 363 € :
      • Transformation 5 328 291 – Augmentation capacité broyage 1 276 218 € – Approvisionnement par trains 6 627 746 €.
  • Emprunts FDES (Fonds de développement économique et social) :
    • Montant 35 M €. Payable en 3 tranches dont 30 M € versé au 26/05/2022 et 5 M € qui sera versé en juin 2023.
      • En garantie de ce prêt l’Etat a nanti les titres de la société.
  • Solde subvention BPI, plan de relance 3506 k €. Investissement R et D.
  • Subvention d’investissement reçues 3 809 291 € pour transformation industrielle.
  • Après la suppression du Bayer la question du devenir des installations arrêtées ?

Energie :

  • Gaz, Edf, forte augmentation au dernier trimestre 2021 qui ont atteints des niveaux hors normes : pour 2020 25,9 M € et 2021 soit 61,9 M €.
    • Compensation par hausse des prix auprès des clients.
  • Impact de l’évolution 2022 et 2023 non précisé.
  • Eau, origine ex puits minier de Rousset (10 km.). Besoin 5 m3 la tonne produite        .
    • Transport des résidus bauxite via la canalisation 3,8 m3 par tonne.
    • Dixit : eau perdue. Une évidence. Tarification ou gratuité non dévoilé.
    • Rapport Antea, énergie, gaz, cogénération, besoins 3600 à 8 300 heures.

Environnement :

  • Certifications multiples par organismes, arrêt des rejets boues rouges.
    • Rappel :
      • Construction station de neutralisation au CO 2 (2019).
      • Unité de traitement biologique (2020) diminution de 99,9 % la concentration des métaux des eaux résiduelles.
  • Provision de 13 123 000 € pour coût de nettoyage, travaux de réhabilitation identifiés et pour lesquelles un accord est intervenu avec les Autorités compétentes.
    • Document inconnu des membres de la Commission de Suite du Site.
  • Covid 19 absence d’impact.

L’avenir :

  • 10/03/2022, Tribunal de Commerce de Marseille a constaté par un jugement la bonne exécution du Plan de redressement par UMSI ; Apport de trésorerie 30 M. €.
  • Business plan, une réalité stabilité du chiffre d’affaires 2020/2021 et des pertes récurrentes, les hypothèses :
  • En croissance jusqu’en 2025 puis stable à 241 M€ à compter de 2026 (production au maximum des capacités de l’usine).
    • Prévision EBITDA positif a/c de 2023 pour s’élever à 18,9 M €.
      • Evaluation, objectif de rentabilité future (cash-flow). A suivre.
    • CAPEX intégration :
      • 13 M€ au titre 2022 dont 6,5 M €. De transition, 5 M €. De production et 1,8 M €. De maintien.
      • 1,8 au titre maintenance années postérieures.
      • 30 millions pour la réfection du four 2 et 13 millions pour le projet d’hydrate micronisé.
  • Questions, qui financera ? Fonds propres ?

Simiane Collongue le 11/09/2022.

%d blogueurs aiment cette page :