Mon engagement s’achève. L’usine 2026 ?

6 Juin

Citoyen engagé, objectifs conséquences des activités humaines sur le territoire de ma commune Simiane Collongue, exploitation minière, usine de bauxite, eaux souterraines et les impacts.

Acteur actif du monde associatif depuis plus de 10 ans souvent déçu par quelques comportements éloignés de l’intérêt général ne permettent pas de progresser sauf à ce faire manipuler, c’est le cas.

Au regard de la qualification des intervenants ce dossier est très délicat, se procurer, analyser les comptes sociaux, juridiques, économiques, le marché mondial… comment et pourquoi et à qu’elle horizon investi une multinationale lors qu’il se repasse « le bébé ».

L’ennoyage et les rejets en mer le moyen d’escamoter les obligations réelles à moindre coût sans connaitre les conséquences de court, moyen et long terme. La politique c’est ainsi.

Bauxite, alumine, Guinée, l’avenir à l’horizon 2026.

Depuis le 06/12/2019, la Commission mer n’a pas été réuni, conséquence en juillet 2021 j’ai démissionné comme représentant de l’Union Calanques Littoral (UCL) en signe de protestation et depuis aucune réunion c’est peu dire du cas réservé aux associatifs. L’avenir de l’usine, de l’emploi :

  • Démantèlement usine alumine Gardanne. Publié le 30/05/2022.
  • Rejet en mer, le combat s’achève. Publié le 26/05/2022.
  • Garantie Environnementale : sujet délicat horizon 2026. Publié le 22/04/2022.

Après saisine par Henry Augier Président de l’Union des Calanques (UCL) scientifique renommé, le Président d’Alteo Mr. Alain Moscatello a répondu et confirmé par courrier du 20/05/2022 :

  • Démantèlement de la canalisation, il n’y aura plus du tout des rejets en mer et le pipe-line jusqu’à Cassis sera démantelé (sans en préciser la date de réalisation).
  • A l’origine il s’agit d’une position prise par le président d’Alteo dans le bulletin municipal de Gardanne en date du 01/05/2021 et confirmation par A Moscatello en Juin 2022.
    • Au large Cassis/La Ciotat sur une étendue de 2500 km2 il aura été rejeté (cartes à disposition) 30 millions de tonnes de déchets solides issus de la production.
    • Rejets liquides à raison de 270 m3 heure depuis l’origine il y a 50 ans.
      • L’ensemble chargé en toxiques et nocifs, suivants rapports et analyses.

Les eaux industrielles incontournables retourneront à Mangegarri ? Canalisations et vannes présentes à proximité de l’Intermarché de Gardanne pour évacuer.

Constat pour mes amis pécheurs du dimanche plus aucune prise de poissons. Nul besoin de discours.

La Commission de Suivi terre a été réunie fin mars 2022 : objet unique annoncer la fermeture de la décharge de Mangegarri. La politique du fait accompli et en aucun cas de dialogue avec association.

Rien n’a été obtenu que la volonté et décisions de l’Etat et des actionnaires Guinéens à hauteur de 10 % intégré au Consortium SMB Winning (40 %) Armateur Singapourien 40 % et l’Etat Guinéen 10 %

De cet attelage international et des intérêts à défendre Gardanne en l’état n’a rien à en attendre, uniquement la décision du démantèlement afin d’appliquer la décision de la junte au pouvoir en Guinée de produire localement en Guinée (voir publication minerai, hydroxyde etc.) ;

Terre ferme, sous-sol minier :

  • Dernier président 2012 de l’association de défense j’ai « bataillé » avec nos membres.
    • Durant l’exploitation minière, impact sur le bâti de surface de l’utilisation d’explosif pour les coupes de charbon en sous-sol.
    • 2003, fermeture de la mine. 2007 le BRGM prend le contrôle de la montée des eaux d’ennoyage. Eté 2010 les galeries atteignent l’exhaure par la galerie.
    • L’héritage toxique connu des autorités pour l’après mines, l’absence de maitrise des eaux souterraines, présence de substances dangereuses, acides, cyanures, métaux toxiques, arsenic, plomb, cadium, mercure et autres dont le radon.
    • Des centaines d’années de pollution à en attendre, la nappe phréatique du bassin d’Aix un réservoir colossal se mélange, évacué en mer via la galerie de la mer :
      • Départ Biver (Gardanne) au Cap Pinede (Marseille) distance 14,68 KM

Consulter le site Reporterre, publie le 04/06/2022 la liste des sites miniers empoisonnés et dissimulés (Atlas BRGM/Géodis). A ce jour l’Etat c’était volontairement abstenu de publier.

 Les causes de pollution étant cumulatives cela continue dans l’indifférence générale.

L’histoire se répète, arrêt en avril 2022 de la décharge de Mangegarri , les eaux d’infiltration à la mer.

Que retenir, l’autogestion sur le terrain seul contre-pouvoirs encore faut-il être suivi par le citoyen.

La politique ne doit pas être une affaire de commettants qui délèguent mais de citoyens.

Mes recherches, investigations dans le dossier des boues rouges, j’en suis sorti épuisé, lavé, éreinté et mon travail confisqué par les professionnels de la politique et de quelques « suceurs de roues » qui ont tenté de s’approprier mon travail tout en le dénaturant.

RIEN NE CHANGE POUR LE CITOYEN EN 2022 COMME EN 1851. MON BILLET D’HUMEUR.

Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, par des êtres qui n’ont ni le titre, ni la science, ni la vertu.

Être gouverné, c’est être, à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, présence, tarifié, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêche, réformé, redressé, corrigé.

C’est sous prétexte d’utilité publique et au nom de l’intérêt général, être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, pressuré, mystifié, volé ; puis à la moindre résistance, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garroté.

Voilà le Gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale, les associations dépassées, le professionnalisme ne s’improvise pas, le respect le maître mot et dans tous les domaines.

Mon militantisme, un citoyen actif, soucieux du gout de la vérité et de la gestion constructive.

Mon Blog La Loupe de Simiane Collongue. Les encouragements reçus m’ont permis ce travail.

J’ai décidé d’arrêter sa parution au 31/07/2022, actif depuis 2016 : 

  • 160 000 fidèles lecteurs qui ont appréciés 180 contributions détaillées. Travail accompli seul.
    • De grandes satisfactions, de plaisir en publiant ce que l’on ne trouvait nulle part ailleurs et maintes fois copié/collé sans qu’il en soit compris le sens des réalités.
  • Toujours en cours un signalement au PNF : conditions et modalités achats minerais.

La Ciotat le 06/06/2022, après opération et rééducation en cours genoux.                                                     Michel Mazzoleni.

%d blogueurs aiment cette page :