INVESTISSEMENT ETRANGER A GARDANNE – ACCORD DE L’ETAT.

5 Mar

Le communiqué du cabinet August Debouzy, conseil de UMSI Guinée et partenaires pour l’offre de reprise de l’usine à la renommée mondiale est authentique, les besoins de publicité toujours savoureux.

La stratégie déclarée des autorités françaises sur les investissements étrangers et la localisation des sièges sociaux dans les paradis fiscaux une nouvelle fois aux « oubliettes » et pourtant cela semblait ferme comme politique.

De plus dans le cas de Gardanne, l’aide publique sur la redevance sur l’eau représente une économie de 11 millions par an depuis 2013. Montage qui sera épinglé par la Cour des Comptes dans son rapport de 2015. Sans que cela à ce jour n’émeuvent nos dirigeants successifs malgré nos alertes. Aller chercher le pourquoi et le comment ?

Investissements étrangers et paradis fiscaux ne sont pas acceptables, les déclarations successives de nos ministres. L’application de ces deux critères maintes fois réitérés n’ont jamais été suivi d’effets un Etat facilitateur pour les « majors » :

Gardanne et l’alumine : Rio Tinto Alcan (Anglo-australo- canadien) HIG Miami régit par les Lois du Delaware, UMSI associé aux incontournables Chinois, siège social (dans les îles…) Voir sur ce blog.

Après le dépôt de bilan du 12/12/2019, l’occasion était unique de bâtir une filière indépendante 100 % française dans des domaines stratégiques et d’avenir, M. le ministre pouvez vous clarifier la position de l’Etat ?

Une partie de poker menteur serait-ce possible  avec l’annonce de l’abandon du rouge à 18 mois ?

La raffinerie « alumine de haute pureté » en Guinée appartenant à UMSI et partenaires chinois, maillons de la SMB sera prête à l’ horizon 2024 et dans les cartons depuis 2018 pour une production de 800/1 000 000 tonnes à partir du process Gardanne. L’intérêt de la reprise réside dans la connaissance et du savoir faire du process qui n’est pas protégé par un brevet.

Le marché même porteur n’est pas exponentielle, l’auto concurrence dans le groupe inenvisageable, la concurrence s’active avec la construction de nouvelles raffineries, il faudra bien décider : continuer à Gardanne ou fermer ? Le répit est de courte durée.

A suivre.

Michel Mazzoleni. (UCL)

August Debouzy a accompagné le groupe United Mining Supply (UMS) dans la reprise de Alteo Gardanne

COMMUNIQUÉCorporate | 20/01/21 |  3 min. |

August Debouzy a accompagné le groupe United Mining Supply (UMS), leader de l’extraction, du transport et de la logistique minière en Afrique de l’Ouest, dans sa prise de contrôle de Alteo, premier producteur mondial d’alumine de spécialité basé à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône.

Suite à un appel d’offre mondial, le groupe UMS, avait déposé un plan de continuation de l’usine Alteo de Gardanne, placée en redressement judiciaire il y a plus d’un an en raison d’une baisse des commandes, du durcissement des normes environnementales et d’une crise du marché mondial de l’aluminium. Le groupe UMS a proposé d’acquérir la totalité des parts de la holding Alteo pour devenir l’actionnaire principale du groupe Alteo, projet qui a reçu l’approbation du ministère de l’économie et des finances pour cet investissement étranger dans un secteur stratégique.

Le tribunal de commerce de Marseille a validé jeudi 7 janvier le plan de continuation proposé qui permet le redressement de Alteo, l’apurement de son passif mais prend également en compte les aspects sociaux en permettant le maintien de la quasi-totalité des emplois et environnementaux en initiant l’adaptation progressive par Altéo Gardanne de la transformation de la bauxite (polluante et à l’origine par le passé de rejets de boues rouges) pour recentrer son activité sur les alumines de spécialité. 

Le soutien financier du groupe UMS, va permettre à Alteo de dégager une capacité d’autofinancement suffisante pour lui permettre de faire face aux engagements prévus par le plan, de moderniser le site et d’engager sa transition industrielle, d’accroitre les capacités de production d’alumines de spécialité de l’usine et de développer de nouveaux marchés à l’international

Conseils juridiques :

August Debouzy agissait en qualité de conseil du groupe UMS. L’équipe était composée de :

%d blogueurs aiment cette page :