BOUES ROUGES : ON REPREND LES MEMES ? GESTION CHAOTIQUE ?

12 Nov

Tribunal de Commerce de Marseille, audience du mardi 17/11/2020.Un plan de continuation a été déposé au-delà de la clôture des offres et accepté par :

Actionnaire d’Alteo associé à son partenaire industriel soutenu par la direction et  » parties prenantes » à déterminer.

Effacer une partie des dettes consécutives au dépôt de bilan du 12/12/2019 un objectif probable aucun engagement d’indemniser à 100 % les créanciers ce qui serait juste.

Le taux habituel retenu 50 %, un gain sans effort qui récompense une mauvaise gestion.

Constituer les provisions pour démantèlement et dépollution des sites ICPE ?

Face à cette situation des repreneurs potentiels prônant l’abandon de l’amont ne confirmerons pas mardi leurs offres à la barre du Tribunal de Commerce une évidence.

Afin de rafraichir les mémoires quelques chiffres sur les performances financières du passé. Un ensemble qui ne garantit aucunement l’avenir y compris pour l’emploi.

Pechiney – Alcan – Rio Tinto Alcan – HIG/ Alteo.  Comptes sociaux, 2004 à 2018 près de 190 Millions d’euros de pertes.  Les performances d’un leader mondial !!!

Gestion Pechiney et successeurs (Alcan et Rio Tinto) des pertes :

2004                3 600 000.                  2007                8 700 000.     

2005                5 000 000.                  2008                8 000 000.     

2006                9 800 000.                  2009                3 900 000.

2011           16 300 000.                     2010                3 600 000.

Gestion HIG Miami suite cession partielle d’actif de 2012 par Rio Tinto.

2012    4 237 000.     2013    13 091 700.     2014    13 141 194.            2015    13 670 637.

2016    16 140 431.    2017    8 555 604. 2018 5 364 129 (profits). 2019 Non publié.

Ou est ce qu’ils gagnent nos philanthropes ? Journal de la ville de Gardanne n° 378, les réalités de demain ? Un nouveau rapport Secafi à rendre public ?

Structure des coûts, aucune marge de manœuvre afin d’atteindre la rentabilité.

Achat minerai de bauxite guinée / rendu Gardanne.                   50 %

Traitement du minerai, achats soude, etc.                                   30 %

Salaires et charges sociales                                                            15 %

Autres frais de gestion.                                                                     5 %

De 2013 à 2018, les réalités, moyenne annuelle :

  • Résultat d’exploitation pertes.                               10 millions.
  • Chiffre d’affaires.                                                     215 millions.
    • Export                       143
    • France                         72 (soit 30 %).

Simiane Collongue le 12/11/2020          

%d blogueurs aiment cette page :