BOUES ROUGES : 1893/2020 L’AGONIE D’UNE EPOQUE.

14 Sep

Destruction de l’environnement- L’emploi pris en otage.

Union Calanques Littoral, n’a cessé d’alerter « honnêtement », documents factuels à l’appui. Notre objectif initial a été de contribuer à la maîtrise et à l’amélioration de la qualité des rejets en mer, les pertes chroniques de l’usine ne pouvaient conduire qu’à une situation de dépôt de bilan. Nos annonces dès 2016.

N’en douter pas actuellement négociations, tractations, arrangement d’arrières boutiques avec un repreneur quasiment désigné sont à l’œuvre.

Le risque en terme financier est la créance environnementale, c’est-à-dire la dépollution et démantèlement des sites, provision à constituer dans les comptes.

Les conditions et modalités apparaîtront dès les publications officielles des actes, jugement de reprise, dérogations administratives, acte notarié de cession etc.

Comptes sociaux, business plan à 3 ans serons accessibles, premiers critères incontournables pour garantir l’avenir des bénéfices. Nous y reviendrons.

Nous avons bien conscience que nous ne pouvons décider encore moins imposer.

Par 3 fois la justice saisie par UCL, la Cour d’Appel Administrative de Marseille s’est prononcée avec justesse, ce qui a activé le respect des normes.

Nos lecteurs n’ont pas été pris pour des « gogos » et c’est l’essentiel depuis 147 contributions détaillées, 60 000 visiteurs a/c de 2015. La mise en ligne des offres de reprise l’attente est grande, ce qui accélère la fréquentation en juillet/août :

  • 20/07     Offre infructueuse ?                     128 visites.
  • 25/07     Canalisation RTA maître du jeu     188   d°
  • 29/07     Offres de reprise                          129   d°
  • 05/08     Le contenu réel des offres            270   d°
  • 10/08     2 offres avec boues rouges.          278   d°
  • 13/08     Raffinerie bauxite Gardanne          240   d°
  • 03/09     Les déchets, réalités.                   137   d°
  • 04/09     La confiance n’exclut pas le contrôle    131   d°
  • 06/09     L’eau, s’en va en mer                       en cours.

TOTAL, période juillet/août 2020. SOIT : 1501. (Statistiques WordPress).

Des moments de grande intensité depuis 2016 qui conduiront à notre encontre et cela est grave à l’omerta et boycott concerté par l’ensemble des médias.

A/Samedi 30/01/2016 manifestation devant la préfecture pour dénoncer le jeu « nauséabond » de l’Etat central avec ses relais de la Préfectorale engendrant des conflits avec nos maires en désaccord pour la décharge de Mange-Garri.

B/Année 2016 et suivantes, de nombreuses alertes sur la situation financière de l’entreprise avec en perspective une impasse annoncée. Nous y sommes.

  • Commission de Suivi du Site Alteo en Préfecture.
  • Publications sur le blog La Loupe de Simiane Collongue.
  •  La Provence du 15/09/2016 à la une « les dessous d’un dossier explosif » et en pages 2 et 3 « les dessous d’une affaire d’Etat. ».
    • Rencontre à mon domicile durant 2 heures avec F.T.

Dès le lendemain de l’article, mail à mon attention, « ma rédaction ne souhaite pas persévérer sur ces sujets trop pointus ». Formule poli… La Provence ne publiera rien malgré nos relances auprès des journalistes par mail.

Le redressement judiciaire du 12/12/2019 n’est une surprise pour personne, nous n’avons cessé de militer afin que l’information se diffuse sur les finances.

Après ma première prise de parole publique devant la préfecture, le professeur Henry Augier scientifique de renom et président de l’Union Calanques Littoral m’a demandé de représenter l’association à la Commission de Suivi du Site Alteo.

  • Je l’en remercie chaleureusement, depuis je siège avec l’impossibilité » de me faire entendre.
  • A ces occasions j’ai rencontré des membres bénévoles et sincères maitrisant la qualité de leurs connaissances du sujet.
    •  Un réconfort lorsque dans la solitude l’on tente de convaincre.
  • Mes constations ne sont que le fruit de recherches de documents factuels.

Constats :

  • Destruction de l’environnement en prenant en otage l’emploi.
  • Privilégier les différents actionnaires malgré des pertes chroniques depuis 20 ans. Un Etat facilitateur parfaitement informé des situations réelles.

Je voudrais tout simplement remercier l’ensemble des lecteurs de mon blog même si nous pouvons avoir des divergences de point de vue.

Le manque de rentabilité et les pertes financières chronique de l’usine sont la réalité que l’on ne peut travestir et accessible à tous experts comptables.

La Loupe de Simiane Collongue, est totalement indépendante tout comme l’Union Calanques Littoral, à l’évidence les sujets ne sont pas poétiques.

Le Tribunal de Commerce de Marseille se prononcera autour de mi-octobre 2020.

Par précaution, parler des réalités aux décideurs et avis tronqués de la presse :

  • Juge du Tribunal de Commerce de Marseille, administrateurs judiciaires, représentant des créanciers, mandataires et Procureur de la République.

 Créance environnementale :

  • Dépollution et démantèlement des sites non provisionnés dans les comptes sociaux depuis 2012 suite négociation A. Montebourg et RTA (à suivre).
    • Estimation 200 millions d’euros.

Le Tribunal de Commerce de Marseille se prononcera et précisera les conditions et modalités de la reprise avec un jugement vers la mi-octobre 2020.

Conserver l’emplois est respectable mais pas à n’importe quelles conditions.

Le choix syndical devrait s’orienter vers l’offre de « CHALCO » déposée par la maison Rothschild actionnaire de RTA, la seule qui impose « le rouge ».

Notre démarche est de tenter de préserver quelques recours notamment en recherches de responsabilités des acteurs judiciaires dans leur mission.

Avec un état stratège l’avenir serait la création d’un Pôle Alumine :

  •  Emplois et environnement un même combat que l’on peut gagner.
  •  Manque la volonté et la mise en œuvre de solutions novatrices.
  •  Industries et hautes technologies, le prolongement de l’alumine de haute pureté produite à Gardanne.

En l’état du patrimoine d’Altéo réduit à rien, les brevets près de 4500 sources INPI sont devenus propriété de RTA depuis 2012 à ce jour.

 La garantie environnementale reste à négocier avec RTA et à provisionner dans les comptes sociaux d’Altéo ce qui remet en cause toute tentative de reprise.

 A l’acte notarié du 31/07/2012, il est indiqué :

  • La partie amont ne peut être dissociée de la partie aval. C’est-à-dire sauf accord de RTA que le rouge est une obligation ?

Les administrateurs afin de placer l’ensemble des repreneurs sur un pied d’égalité se doivent d’obtenir de RTA la possibilité de séparation amont/aval.

De plus les comptes sociaux et rapport des commissaires aux comptes de 2019 n’ont toujours pas été rendus publics.

Les repreneurs contactés se plaignent de ne pas avoir reçu de situation comptable intermédiaire, cela ne permet pas de travailler à la présentation pour justifier leurs offres, business plan à 3 ans avec financement, trésorerie.

Mon expérience professionnelle fonde ma certitude : le problème récurrent du manque de rentabilité chronique de l’usine ne peut être réglé sans une remise en cause généralisée passant par la création d’un Pôle Alumine.

A la lecture du jugement de reprise nous aurons à décider de la suite à donner.               

Simiane Collongue le 13/09/2020                        Michel Mazzoleni.

%d blogueurs aiment cette page :