BOUES ROUGES : STRATÈGE OU MANIPULATRICE NOS AUTORITÉS ?

3 Juil

Objet : Révision valeur limites des rejets en mer d’Altéo.
Consultation du public du 18/05/2018 au 18/06/2018 pour un projet d’arrêté préfectoral modifiant l’arrêté préfectoral n° 166-2014 A du 28/12/2015.

– Il ne s’agit ni plus ni moins que d’un subterfuge pour tenter de satisfaire aux demandes de la Commission Européenne concernant les valeurs de rejets en mer suite à la plainte contre l’Etat Français déposé le 11/01/2017 par l’Union Calanques Littoral.
– Les autorités cautionnent une réduction théorique afin de calmer et de ne pas être condamnée suivant instruction en cours dossier EUP Pilot 2017 n° 9133, il s’agit d’infractions à 6 Directives.
– Le stade actuel est réalisé en laboratoire et éprouvettes via un pilot qui ne traite que 1 à 5 m3 jour.
o 50 % pour l’aluminium, arsenic, DCO (chimique en oxygène).
o Pour le fer, aucune dérogation.
– Altéo va construire une station de traitement des rejets, qui sera en fonctionnement dans le courant 2019. (Ce qui n’est pas garanti).
– Durant la mise au point l’arrêté prévoit une réduction de 33 % des valeurs limites pour concentration aluminium, arsenic et chimique oxygène.

28 communes sont amenées à voter pour ou contre ce nouvel arrêté, les premiers résultats de votes contre cette proposition du préfet :
Mitoyenne de Gardanne, Bouc Bel Air (décharge) Simiane Collongue
Mer, Cassis, La Ciotat et Ceyreste. Nous ferons le point des votes prochainement.

Les communes ont bien compris le sens de nos interventions. Nous ne sommes pas seuls mais cela ne suffira pas face à la puissance « qui agit dans l’ombre » donne ses ordres aux autorités, qui manipule ce dossier depuis des années ?

Une consultation prématurée en l’état du dossier de demande :
o Le débit du rejet est de 270 m3/h. Ces conditions d’exploitation actuelle un lourd handicap pour respecter les valeurs proposées.
o La mise au point « grandeur nature » est prévu au mieux pour mi 2019 alors que la direction annonce de 3 à 5 ans par ailleurs.
o De l’eau brute issus de la nappe phréatique du bassin d’Aix est comprise pour 130 m3/h. Dilution ou pas ?
– Le CSPRT a émis un avis favorable « sur papier » séance du 13/02/2018.
o Le centre technique national, un « machin » qui s’est illustré dans ce dossier suite à l’intervention de M. Valls auprès de 6 représentants nommés par le Gouvernement pour un vote imposé ce qui a permis l’arrêté du 28/12/2015.
– Tableau proposition modification des valeurs :
Suivant dossier consultation du public.

L’usine de Gardanne, les objectifs des propriétaires, suite cession partielle d’actif de 2012 qui a vu la création d’une raison sociale Altéo.

Fonds d’investissements HIG France représenté par son directeur général Olivier Boyadjian un spécialiste de ce type de dossier qui déclare :
– Nous restons en moyenne de 4 à 6 ans.
– Il est vrai qu’on achète, pour faire prendre de la valeur et revendre.
– Investir dans ces usines oui, d’abord en les achetant, nous considérons leurs besoins futurs.
– Grâce à leurs résultats positifs, elles pourront financer leurs investissements mais nous pourrons participer en fonction des projets
– Nous nous voyons comme un partenaire, à moyen terme, de la croissance de ces entreprises.

Nota : Les pertes sont de 56 millions d’euros de 2013 à 2016. Sans commentaires et ce malgré des coûts de décharge en mer comme à terre gratuits, des aides publiques pour près de 50 millions €, une diminution de 13 millions € par an redevance sur l’eau pollueur/payeur.

Un lien via Google, https://www.ledauphine.com/savoie/2012/05/09/il-n-y-aura-pas-de-restructuration

Mes différentes contributions, blog La Loupe de Simiane Collongue, 28/11/2016, HIG passe aux actes en vendant 3 usine (La Bathie/Beyrede/Teuschental) clients pour 300 000 t. environ d’alumine destinée à la fabrication de corindon.

La disparition de ce marché mettrait Gardanne dans d’énormes difficultés, n’ayant plus ces 3 clients captifs. Les 100 à 150 000 t. restante pour l’aluminerie.

Gardanne la rescapée pour combien de temps ? Des avantages d’exception.
Pour la concrétisation de ce dossier HIG/Altéo ont reçu du vendeur Rio Tinto Alcan 32 millions de $ payable sur 4 ans dernière échéance 2017.

Le marché de la filière mondiale de l’aluminium est contrôlé autour de 70 % par deux trusts directement, indirectement ou accords croisés par :
– Rothschild dont est issu M. Macron mais qui ne répond pas aux questions écrites d’un parlementaire lorsqu’il était ministre des finances. Il a aussi gagné avec le soutien du 1 ministre M. Valls l’arbitrage contre Mme. Royal ce qui permettra la délivrance de l’arrêté dont il est demandé la révision.
o Actionnaire aussi chez Rio Tinto Alcan.
– Rockefeller, mines, alumineries, électrolyse, fret etc..
Les projets et réalisations d’alumineries au plus près des mines rien que pour la Guinée ils sont au nombre de 6 que pèsera Gardanne à l’avenir incertain bien évidemment l’on retrouve les « majors » pour des usines clés en mains.
L’intérêt pour Rio Tinto Alcan de Gardanne.

Il faut savoir que les brevets, les résultats de recherches et développement n’appartiennent et ne sont pas dans les actifs d’Altéo pour l’essentiel.
La mise au point en cours objet de la consultation est crucial pour RTA, avec les garanties de l’Etat Français le sésame pour vendre dans le monde ce process industriel avalisé par la Commission Européenne si elle se laisse « berner ».

En effet il n’existe aucune certitude pour que cela fonctionne autre que théorique.

L’opération de 2012 avec Rio Tinto Alcan à la manœuvre aura permis des mises au point, les actes officiels notarié, sociaux, traité partiel d’actif exonère contractuellement Altéo de responsabilité environnementale ?

Les autorités pourraient-elles analyser ces documents, se rendre à l’évidence ?

En cas de mise à l’arrêt, Gardanne n’ayant plus aucun intérêt à exister, les actionnaires déciderons très probablement sans état d’âme.

Le chantage à l’emploi pour obtenir des avantages sera terminé.
Par contre les frais de démantèlement, dépollution usine, décharge, la mer n’en parlons pas serons pour les citoyens.

A suivre….

Simiane Collongue le 01/07/2018

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :