BOUES ROUGES : Mr. HULOT ON SE BOUGE ?

11 Jan

Des démarches communes afin d’obtenir un rendez vous auprès de notre Ministre de l’Écologie depuis sa prise de fonction, tant par mails que courriers sont restées infructueuses. Une nouvelle relance a été adressée ce jour par :

Le professeur d’Etat en biologie marine, auteur de nombreux ouvrages et de publications, président de l’Union des Calanques Littoral (UCL) une action fédérative de 40 associations qui s’ opposent aux rejets en mer, des boues rouges ou effluents industriels depuis le 01/01/2016 chargé de résidus avec un débit de 270 m3 heure.

Le créateur et l’auteur des contributions  de ce blog, ancien directeur financier au sein du groupe Bolloré à la retraite, ses investigations sur les modalités et conditions d’achats du minerai de bauxite en Guinée avec inscription aux questions du gouvernement en janvier 2016 déposé par mon partenaire le député C. Premat.

Après 18 mois de silence de Mr ministre et Président de la République Mr. Macron la réponse de Michel Sapin en mars 2017  » secret fiscal » le contenu en une ligne.

Les fidèles lecteurs de ce blog soit plus de 22000 qu’ils soient remerciés pour leur fidélité qui ne se tarit point chaque jour.

Vous aurez à découvrir prochainement, ce qui ne dépend pas de ma volonté :

Le courrier à mon égard du 03/08/2017 du Préfet Bouillon juste avant sa mutation.

Le compte rendu de la Commission de Suivi du 17/11/2017 que l’on attend toujours, je ne puis pour l’instant publier le texte intégral du Préfet par délicatesse pour les décisions que vont devoir prendre les institutions.

En ligne vous trouverez les textes de mon intervention. La demande d’aborder le sujet finance, économie, comptes sociaux pour la prochaine Commission plénière vers Mars 2018.

Le courrier au président Macron lui rappelant la question sur les conditions d’achats du minerai de bauxite de Guinée resté sans réponse de novembre 2017.

Les demandes de vérifications des factures qui se trouvent entre les mains des douanes ainsi que le lieu de paiement (probablement le Delaware) et dans la comptabilité de l’industriel n’ont pas entraîné l’enthousiasme des autorités, en restant vaines.

Dans ces conditions la saisine du défenseur des droits dans le cadre de la Loi Sapin 2 sur la corruption ( 2016) s’impose : 1/ modalités et conditions d’achats du minerai. 2/ La facturation export soit près de 80 % du chiffre d’affaires de l’usine sur 211 millions €.

Curieusement, le même signataire mais antagoniste M. Sapin.

Ce que nous aurons à dire à M. Hulot mon partenaire Henri Augier et moi même est volumineux complexe, l’amateurisme et les spécialistes pour exister du copié/collé n’on aucune chance d’y voir clair pour exprimer un point de vue incontestable, factuel auprès des autorités que le « pipeau de la communication politique ».

Fidèles lecteurs nos meilleurs vœux pour 2018.

 

 

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :