BOUES ROUGES : SILENCE DES PROFONDEURS- ALTEO UN AVENIR ?

27 Sep

Notre député de Gardanne, FM Lambert, fidèle lecteur de mon blog « La Loupe de Simiane Collongue » et de ses questions qui dérangent, finance, économie, avenir, pollution, emploi, canalisation…

Sa déclaration à La Provence du 14/06/2017 confirme mon analyse :

« La seule question aujourd’hui est que le fonds américain va sortir du capital de l’entreprise. Je plaiderai auprès du premier Ministre que l’Etat prenne des parts stratégiques, directement ou non, dans cette entreprise unique au monde. »

La situation actuelle : un désastre économique, écologique pour les sites en mer, à terre et de l’usine sans oublier les rejets atmosphériques.

Cumul des pertes sous gestion HIG 56 195 958, 67 (Assemblée 23/06/2017), le capital social est de 60 millions €. Les capitaux propres ont besoin d’une reconstitution, la règle de 50 %. La prime de fusion et son évaluation à revoir.

L’obligation d’approvisionnement du minerai par Rio Tinto, conditions et modalités toujours inconnues, question au Gouvernement du député C. Premat.

L’apparence de vente en 2012 par Rio Tinto, ne se comprend qu’au travers d’un versement à Altéo de 32 millions de $.  La dernière échéance était pour fin 2016 et portait sur 4 annuités, la mission du fonds d’investissements étant achevée !!

Le manque de rentabilité une performance alarmante pour des actionnaires normaux, les salariés de l’entreprise des spectateurs bien silencieux et pourtant l’accès à l’information des comptes sociaux leurs est garantie.

Le cabinet d’expertises et conseils SECAFI Alpha mandaté par le Comité d’Entreprise a remis son rapport le 07/06/2012 à Paris, verdict : « le business plan présenté par l’acheteur n’est pas viable ». Nous y sommes.

Une des faveurs décidées par l’Etat, ce que le citoyen paie en lieu et place :

Redevance sur l’eau, taxe pollueur/payeur, baisse de 11 millions € par an.

Le bilan serait au minimum de 100 millions de pertes pour 2013/2014/2015/ 2016.

Qui peut comprendre l’acharnement des actionnaires à continuer à Gardanne ?

L’objectif caché de Rio Tinto à la manœuvre, la mise au point grandeur nature de nouvelles techniques, déposer les brevets, pour les anciens, ils sont déjà leur propriété avec le Bayer loué à Altéo et environ 200 de l’héritage Pechiney.

Conséquences de la vente de 3 usines au groupe Imerys sur quatre, Gardanne est totalement isolé, une réduction de capital de      44 625 059 €, le capital social est réduit d’autant à 44 618 905 € lors de l’Assemblée générale du 29/03/2017.

Annonce légale parue dans l’agriculteur provençal ce qui n’est pas anodin, de plus  une évaluation externe de l’entreprise en annexe, non publique.

Le fonds HIG retirant une partie de ses fonds initiaux, précaution et prudence.

La garantie de la fourniture de 300 000 t. d’alumine soit 80 % de la production à Imerys sur un total de 400 000 t. soit 1 million de t. de minerai de bauxite.

Commission de Suivi plénière, les sujets finances, économiques ne sont pas de sa compétence certes mais la constitution de provisions est motivée avec comme support des questions liées à l’environnement qui de ce fait peuvent être abordé.

En conséquence de quoi, M. le Préfet Bouillon devrait lors de la prochaine assemblée informé les participants de ses saisines auprès des services de l’Etat.

  • Direction des services fiscaux, vérifications étendues des comptes.
  • Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’emploi. (DIRECCTE.)
  • Interrogation des Commissaires aux Comptes.
    • Vérification et modalités d’achats du minerai de bauxite, lieu de paiement. Paradis du Delaware ?
    • Facturation export soit 80 %, définition du circuit documentaire.
    • Les rapports des Commissaires aux comptes précisent :
      • Caution Mangegarri, ne concerne pas Altéo.
      • Provision de nettoyage, accord autorité.
      • Dépollution des sites, remise en état des lieux ne concerne pas Altéo.

Il est demandé la communication des pièces qui permettent ces affirmations par :

Commissaires aux comptes eux-mêmes.

Les autorités qui se sont engagés vis-à-vis d’Altéo.

L’ordre du jour du prochain Comité de Suivi a fait l’objet d’un échange de correspondance approfondie avec M. le Préfet Bouillon et ses services.

Le relevé de décisions « éclairées « de M. le Préfet sur un sujet épineux sont attendus, la situation, les démarches en cours des décideurs l’exigent.

Je me permettrais de réagir par tous moyens le moment venu en attendant place à la courtoisie et au travail préfectoral constructif suivant courrier du 03/08/2017.

A suivre.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :