BOUES ROUGES : ALTEO HOLDING LE DEMANTELEMENT « EN MARCHE  » ?

20 Mar

En haut de la pyramide Altéo Holding, le représentant légal Frédéric Ramé, l’homme-orchestre le président de HIG Paris/Miami  Olivier Boyadjian.

Nos sources, Traité de fusion du 29/05/2012, rapport commissaires aux apports, acte notarié promesse d’achat du 31/07/2012, greffes Tribunaux de Commerce.

A S Management, Siren n° 752 060 848. Président Fréderic Ramé. Création 15/06/2012 démission de M. Olivier Boyadjian le 01/09/2012.

Objet : Conseil en gestion d’entreprise, en développement industriel. C’est-à-dire, contrôle de gestion, planification, stratégie, organisation, conseils financiers et comptables, ressources humaines. Aucun effectif. Capital de 230 835 €.

Les deux personnages en charge de la SASU les organisateurs du montage de l’opération de cession partielle d’actif de mai 2012 assuraient d’une présence de 5 ans permettant à Rio Tinto Alcan de se désengager de Gardanne tout en restant à la manœuvre :

« Injonction du Tribunal de Commerce d’Aix en Provence du 09/01/2017 rôle n° 2016/01157 délivrée à M. Ramé le représentant légal. Les notifications ont été envoyées à l’adresse et retour destinataire inconnu ».

« Prononcé à l’audience, retrait du rôle et radiation du registre du commerce avec la mention cessation d’activité ».

Un comportement étrange pour des professionnels dont la spécialité est le conseil et qui n’ignore rien des conséquences tout en assurant le contrôle du groupe constitué en 2012.

Altéo Arc,  usines de La Bathie et de Beyrede elles ont été cédées au 01/01/2017 au groupe Imerys, une production de 25 000 t. de corindon blanc ou brun chacune.

Alufin (Allemagne), usine bénéficiaire vendue le 01/01/2017 au groupe Imerys

Altéo Gardanne, la rescapée, son avenir,

A la fin du 1 er trimestre 2017, les pertes depuis 2012 seront de 60 millions d’euros. Comment Gardanne deviendra-t-elle rentable ? Les chiffres de la production :

Importation du minerai de bauxite 1 million de tonnes an demain 200 000 tonnes ?

Production de 500 000 t. d’alumines dont 400 000 t cédés aux 3 autres usines. Cent mille tonnes étant disponible pour les alumines de spécialités de Gardanne.

Les 3 usines vendues continueront elle à se fournir ou bien Imerys se tournera vers l’achat sur le marché mondial ?  Un contrat d’approvisionnement a-t-il été conclu et pour combien de temps ? Faute de pérenniser cette production l’avenir devient très sombre ?

L’usine paie une redevance de brevet « bayer ». Rien ne peut se réaliser sans le consentement de la propriété intellectuelle qui est Rio Tinto Alcan.

De fait le Bayer concerne l’importation du minerai de bauxite et les opérations qui en découlent sur « la partie dite rouge «  soit  2/3 des salariés sur un total de 400 directs.

Les travaux de mise au point des « pilotes » et des traitements complémentaires afin de respecter les normes de rejet en mer présentés par Altéo pose le problème de la propriété des brevets. Traité de fusion de mai 2012, acte notarié du 31/07/2012 ce qui est dit :

  • Page n° 5/E. Aluminium exploite sur le site de Gardanne en plus de l’activité, un centre d’ingénierie spécialisé dans la conception d’usines d’alumine et dans les activités de recherches et développement relatives au « Procédé Bayer » Exclu. (H)
  • Page n° 5/F. Le groupe cédant a l’intention de se désengager de son activité relative à la fabrication en France et en Allemagne.

2/  Le point des aides publiques directes et indirectes perçues par Altéo.

Propriété intellectuelle exportable et monnayable des brevets pour Rio Tinto Alcan, pour Altéo le paiement de redevances.

L’activité de recherches et développement a été exclus de la vente aussi bien pour les locaux sur le site de Gardanne que le personnel de laboratoire, un ensemble qui reste la propriété de Rio Tinto Alcan.

Le marché d’usines clés en mains au plus près des mines  dans des pays à bas coûts un avenir prometteur, rentable, le modèle économique désastreux de Gardanne n’incite pas à des investissements pour une nouvelle vente en l’état.

Altéo Holding,  pas de gestion active, de planification et de direction stratégique d’où la création de A.S. Management. Président F. Ramé.

L’objet social : Activité d’une Holding qui détient les actifs, le contrôle des fonds propres,  suivi des décisions de ses investisseurs, actes de propriétaires…

Les brevets (800 estimation) concernant le procédé Bayer ses améliorations et les traitements complémentaires en cours,  la propriété à  Rio Tinto ?

La science du métabolisme humain en présence des effets cumulatifs, d’ingestion, d’exposition chronique dans l’air aux métaux lourds, produits chimiques, perturbateurs endocriniens contenu dans la chaine alimentaire ne peut se résoudre qu’à la seule norme de consommation de poissons de la zone de rejet alors que les études épidémiologiques sur Gardanne sont totalement inexistante, celle sur Mangegarri a démontré ses lacunes.

Les questions au Gouvernement du député C. Prémat, celle concernant les modalités et conditions d’achats du minerai de bauxite ainsi que la facturation export (soit 80 du chiffre d’affaires) il a été répondu après 14 mois et en une ligne « secret fiscal ».

          Dont acte, ce qui ne veut pas dire qu’un contrôle fiscal approfondi ne soit pas diligenté dans le secret, l’impact  sur les comptes sociaux figurant dans le rapport des commissaires aux comptes dans le cadre des opérations de certification. Obligations.

Le ministère de l’Ecologie, parfaitement informé, pourrait saisir le Parquet National Financier afin de s’assurer de la transparence des transactions avec la Guinée et la facturation export. Fermer les yeux, une lourde responsabilité, seuls des investigations des services spécialisés pourraient confirmer ou pas les interrogations.

Les articles parus chez Mediapart dont celui du 15/03/2017 sous la signature de Martine Orange apporte un éclairage sur la partie sombre du président de HIG Paris dans l’affaire Veolia eau (OlkyPay).

https://www.mediapart.fr/journal/economie/150317/affaire-olkypay-le-responsable-eau-de-veolia-etait-au-coeur-de-la-corruption

La Commission Européenne, suite à notre plainte contre l’Etat Français, pour échanger régulièrement suit ce dossier avec attention, instruit pour non-respect et violation de Directives Européennes. Fin Avril 2017 nous en saurons plus, poursuite ou pas ?

Démantèlement et réhabilitation  au frais de l’Etat, le non choix du futur ?

L’utilité de proposer une reconversion du site,  tout tenter pour préserver des emplois afin de ne pas laisser la finance sans visage décider du moment et de son opportunité.

Le tourisme industriel,  il fallait oser, les dépôts de poussières, l’odeur dans l’air, la population de Gardanne a besoin que l’on dépasse les « petits calculs électoraliste », pourquoi pas une usine moderne autour de l’importation d’alumines afin de maintenir des emplois régionaux, la protection d’un savoir-faire, une industrie indépendante nationale et européenne. L’usine dans son état est à bout de souffle.

Un vaste programme qui cherchent créateurs et non pas des fossoyeurs complices d’une  finance sans visage qui n’hésitera pas à défendre ses intérêts au cours des mois à venir.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :