BOUES ROUGES : LA SANTE EN OTAGE – INACCEPTABLE !!!

12 Mar
 

UNION CALANQUES LITTORAL

 

 

« Nocivité des poussières d’Altéo : le doute plane toujours à Gardanne »

Votre article dans La Provence du vendredi 10 mars 2017

Droit de réponse ou de complément d’information.

 

. Si « le doute plane sur la nocivité des poussières des dépôts industriels de l’usine d’alumine de Gardanne ».

 

. Si les études sont partielles et critiquables et la consultation des praticiens incomplète.

 

. Si toutes les conditions météorologiques n’ont pas été prises en compte dans les études.

 

. Si on n’arrive pas à faire la part des retombées pour l’ensemble des sites industriels de la région.

 

. S’il est vrai d’avoir une usine polluante au sein même d’une agglomération est aberrant.

 

. S’il est vrai que le risque de contamination par l’arsenic et l’aluminium existe, mais qu’il est difficile à définir.

 

. S’il est vrai, d’après l’ERI que « les résultats ne permettent pas d’exclure un risque sanitaire ».

 

. S’il est vrai que les effets cumulatifs de différentes sources n’ont pas été étudiés.

 

. S’il est vrai qu’il existe un risque pour les enfants qui portent à la bouche leurs mains souillées.

 

. S’il est vrai que les concentrations en particules fines dépassent les valeurs guides de l’Organisation Mondiale de la Santé pour la protection de la population.

 

Alors, il faut appliquer le principe de précaution, si on veut respecter la loi.

 

Or les autorités dites responsables hésitent encore à le faire, car cela signifierait la fermeture de l’usine, avec les conséquences que l’on connait. En France, on sacrifie la santé de la population au bénéfice de la grande industrie. La responsabilité du gouvernement et de ses satellites est immense.

 

Marseille le 11 mars 2017.

 

 

 

Professeur Henry Augier

Président

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :