BOUES ROUGES : METAUX LOURDS DE L’EAU DE LOURDES EN VUE ?

27 Oct

Quelques citations d’actualité.

Des chercheurs qui cherchent ont en trouvent.  Mais des chercheurs qui trouvent ont en cherchent.

Attribué à Charles De Gaulle.

  Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. Rabelais.

Les Lois sont utiles à ceux qui possèdent et nuisibles à ceux qui subissent.

Jean Jacques Rousseau, le Contrat Social.

Le poisson de la zone des rejets serait d’après l’avis de l’ANSES du 25/07/2016 et du Professeur Augier du 23/10/2016, consommable ?

Henri Augier le 23/10/2016, quantités de métaux lourds rejetées dans la zone à partir du 01/01/2016.

metaux-lourds-rejets-en-mer-augier

L’Arrêté du 28/12/2015 a été accordé pour une durée indéfinie avec un objectif en contrepartie  respecter les normes Européenne, dans un délai de 6 ans à échéance de 2021.

Les résultats rendus publics lors du Comité de Suivi du 26/09/2016 indique que des progrès ont été accomplis « les rejets sont dans les clous » c’est dit. Après 2021, nulle besoin d’autorisation on continue c’est le cadre prévu.

Ce qui n’a pas été possible en 50 ans en moins de 9 mois  devient réalité ?

Canalisation, échéance 15 ans, clause de contrôle dans les deux ans.

Voisin de l’usine et de la décharge depuis de nombreuses années,  je constatais comme tout à chacun que les rejets dans l’atmosphère des poussières rouges et l’état des végétaux que des risques existent pour la santé humaine sans qu’aucune étude épidémiologiques ne soit publique.

Cette situation n’a jamais préoccupé qui que ce soit dans le passé sauf à l’adjoindre récemment dans les revendications et ce bien tardivement.

La mobilisation se concentrait sur les rejets en mer, près de 200 avis dits scientifiques en 50 ans ont entretenus les mystères des profondeurs.

Les opposants  n’ayant jamais réussi à mettre en œuvre des expertises indépendantes incontestables qui puissent s’imposer devant les tribunaux.

Cerise sur le gâteau, le président de l’Union des Calanques dans sa publication du 23/10/2016 ne contredit pas formellement le dernier avis de l’ANSES du 25/07/2016 après celui du 21/12/2015 inquiétant.

Il est dommageable pour une information transparente que les reportages de Thalassa et de zone rouge n’ont pas eu l’éthique de parler de la consommation de poissons après l’avis de l’ANSES même si cela était contre-productif pour les opposants.

L’aspect de la finance sans visage propriétaire et associé unique de l’usine de Gardanne la grande oublié de ces reportages mais pourtant incontournable.

Dès le début de mon implication il y a maintenant 15 mois et tous en sont témoins, j’ai vite compris que par le biais de la science il n’y avait guère de chance de faire changer d’avis les décideurs en cause une science asservie.

La finance sans visage, son organisation, ses méthodes pouvaient interpeller, un modèle économique désastreux qui avait mené en son temps Pechiney à la faillite et à la perte de 30 000 emplois. On reproduit les mêmes effets.

De plus la filière aluminium est en pleine recomposition avec une Chine omniprésente sur le marché bauxite, Gardanne seule, l’usine pourrait-elle rester dans cette compétition ?

La concurrence ne lui donne pas de place malgré son savoir-faire qui lui permet de livrer des matières premières entrant dans la composition de technologies modernes pour une fabrication essentiellement en Asie.

L’implantation des usines se concentrent actuellement au plus près des mines, ce qui d’un point de vue logistique est sources d’économies.

Rio Tinto Alcan, est omniprésent en Guinée, l’entreprise fournie à Gardanne le minerai, actionnaire de la CBG mines et organisateur du probable portage de la vente de Gardanne en juin 2012 elle est puissante et incontournable.

Le rapport SECAFI pour le compte des syndicats indiquait à cette époque : « un projet non viable et une durée d’investissement pour HIG Miami/Paris de 4 ans. » Nous y sommes.

L’avis de l’ANSES du 25/07/2016 et la publication du professeur Henri Augier qui n’est pas en contradiction confortent la position des autorités et de l’industriel pour ce qui concerne les rejets en mer à savoir :

ANSES, même pour les gros mangeurs de poissons le risque n’est pas avéré.

UCL, une seule restriction pour les femmes enceintes, préparation soupe de poisson avec tête et estomac où se logent l’accumulation des métaux lourds. Les résultats étaient prévisibles.

L’ANSES dans son avis du 21/12/2015 remis le 22/12/2015 au CSPRT séance qui a avalisé les modalités de l’Arrêté, la zone de rejet est considéré comme recevant une pollution.

L’opportunité de plaider le dossier à cette époque a été manqué de par la décision prise à Toulon d’exiger du professeur et du 1 er prud’homme de pêche de boycotter avec leurs accords cette réunion qui était primordiale, le rapport de l’ANSES tombait à point nommé et jetait le trouble.

J’ai tenté de plaider leurs présences obligatoire jusqu’à tard dans la soirée en vain, je n’ai pas été entendu.

Les quelques  bateaux armés pour la pêche de La Ciotat et Cassis peuvent-ils prétendre à une indemnisation ? Le poisson étant consommable ?

Il est passé l’époque où l’on pouvait croire sur parole les scientifiques, dans la vie de tous les jours on se rend bien compte des nombreuses volte-face ou les  industriels et corporatifs sont actifs afin d’exiger d’une science asservie en conflits d’intérêts chroniques les avis dont ils sont cautions.

L’action sur la variabilité des normes afin de favoriser les processus économiques au détriment trop souvent de la santé humaine une constance qui ôte toute crédibilité morale à l’ensemble des acteurs.

Le comité de suivi évoque le sujet du pH, par le biais de l’action de la soude, la dérogation permettant un pH de 12,4 au lieu de 9,5 suivant calcul cela signifie que les rejets pourront contenir 800 fois la valeur de la norme internationale.

L’information sur ce sujet s’achève définitivement pour ma part, la « finance sans visage » et son devenir me parait une piste à poursuivre.

Les Lois sont utiles à ceux qui possèdent nuisibles à ceux qui subissent.

        L’absence de preuve n’est pas la preuve de l’absence.

Les liens : ANSES/ https://www.anses.fr/fr/content/avis-et-rapports-de-lanses-sur-saisine. UCL/ http://ucl.association.free.fr/

INERIS/ déchets http://www.ineris.fr/aida/

La liste des métaux lourds indiquée par l’industriel. Extrait. Bon appétit.

metaux-lours-alteo

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :