BOUES ROUGES : SAISINE DES AUTORITES – ECONOMIE RÉELLE OU VIRTUELLE ?

20 Août

Les rejets en mer au large de Cassis c’est 30 millions de tonnes chargées de toutes sortes de métaux lourds dans les boues rouges solides après 50 ans d’activité de l’usine d’extraction du minerai de bauxite de l’usine de Gardanne.

Les effluents liquides au 01/01/2016, un complément toxique  suivant l’arrêté du 28/12/2015 et ses dérogations pour 6 paramètres.

Il ne s’agit plus de croire en la force de la mobilisation qui a prouvé son inefficacité en se concentrant sur le seul sujet des rejets en mer en oubliant totalement les nuisances auprès des riverains de la décharge et de l’usine. Les aspects financiers sont devenus primordiaux depuis 2012 lors de la vente (papiers) de Rio Tinto Alcan.

Même Mme Royal considère que Mangegarri est une « monstruosité ».

Obtenir la transparence est encore possible après l’annonce de l’entrée en négociation exclusive pour la vente de 3 usines, Gardanne restant seule son danger mortel, un modèle économique que les comptes sociaux officiels confirment comme catastrophiques et sans aucun avenir en l’état.

Nous sommes tous responsables et coupables d’inactions, ne pas agir alors que nous détenons les éléments d’informations est criminel pour la flore, la faune, l’environnement, la santé humaine et l’emploi.

Aurions-nous un « cerveau » du volume d’une sardine comme celle qui a bouché le port de Marseille elle était sans tête et péché au large de Cassis dans les boues rouges, produit de spécialité créer par l’industriel et Havas.

Un résidu « inerte » ce que l’ANSES le 21/12/2015 et pour la première fois ne cautionne pas 200 avis dits scientifiques d’un personnel de laboratoire asservie à la recherche permanente de budget. Ainsi va la science.

Le dossier remis aux autorités dès le 22/08/2016, la filière aluminium l’exemple de la virtualisation de l’économie au dépend de l’économie réelle.

  • L’inventaire complet (56 pages) les éléments factuels.
  • Les questions posées au Préfet pour le prochain Comité de Suivi (8 pages) et à Mme. Royal.

Le 27/09/2016 lors du séminaire à Simiane Collongue de restitution des travaux des chercheurs de l’Observatoire Homme et Milieu (OHM) j’interviendrais sur le sujet de la finance sans visage, le montage Rio Tinto  et les conséquences après 4 ans d’un mode de gestion de HIG sans surprises.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :