BOUES ROUGES : PECHINEY SANTE D’HIER ET AUJOURD’HUI ?

24 Juin

 

Rejets atmosphériques, fumée, poussières décharge et usine.

La publication du rapport concernant la pollution liée à la qualité de l’air confirme qu’il s’agit d’un véritable fléau.

Les particules fines PM 2,5 seraient la cause de 48 000 décès par an après  l’alcool et le tabac.

L’amélioration de la qualité de l’air éviterait 34 000 décès, pour atteindre cet objectif il serait nécessaire que l’ensemble des communes atteignent le niveau de particules fines de 5 % des communes équivalentes (faible de population) les moins pollués.

L’étude précise que pour la région PACA :

  • 4500 décès pourraient être évités chaque année.
  • Le respect des valeurs guide de l’OMS suffirait à prolonger la durée de vie de 2000 provençaux.

Les hypothèses scientifiques contenues dans cette étude devraient inciter les autorités à prendre les mesures qui s’imposent.

– Notre Ministre de l’Ecologie Mme. Royal a demandé des études épidémiologiques pour la décharge de MangeGarri qui devront être rendues publiques courant septembre 2016. A suivre…

– Aucune raison n’a été dévoilée concernant le retrait de l’enquête publique de mai 2016 concernant la Co génération gaz ce qui aurait peut être amélioré les performances de rejets d’après le promoteur ENGIE (GDF).

– La lecture du livre « Menaces sur nos neurones » et une note de renvoi dont les termes interpellent impose de solliciter l’IGAS le 21/06/2016.

– Les pratiques d’un groupe industriel et de ses relais, le manque de transparence des autorités méritent que l’on s’y attarde.

L’association des anciens de Pechiney (Aapuk) tiens scrupuleusement à jour ses dossiers concernant le risque amiante un matériau qui était soi-disant le plus approprié pour répondre aux contraintes techniques de pression et de chaleur, ce produit a été utilisé jusqu’en 1992.

25 dossiers ont eu un résultat favorable, des pathologies extrêmes pour obtenir une chance d’indemnisation. Combien de demandes ?

Aucune statistique disponible, quant aux affections chroniques, poumons, cœur, neurodégénératives, cancers par rapport aux moyennes nationales.

LE COURRIER.

Simiane Collongue le 21/06/2016                            Inspection Générale des Affaires Sociales IGAS.

Recommandé AR                                                         39/43 Quai André Citroën.

75 739 Paris cedex 15

Objet : communication rapport.

Messieurs,

Je vous serais reconnaissant de vouloir bien me communiquer à mes frais :

  • Votre rapport d’inspection de l’INRS n° 99062 de mai 1999, votre enregistrement n° 649 .
  • De tous documents ou listes concernant la santé des salariés dans les usines d’alumine.

Je vous remercie d’une réponse rapide. Compte tenu des procédures administratives en cours dans la négative à cette transmission je serais contraint de saisir la CADA.

Rappel des faits :

La lecture du livre de Roger Lenglet et Marie Grosman – Menaces sur nos neurones, le renvoi n° 11 nous plonge dans la problématique actuelle des rejets atmosphériques à Gardanne et l’impact sur la santé humaine des travailleurs ainsi que des citoyens habitant dans la zone. Aucune statistique épidémiologique y compris par la médecine du travail est disponible pour le public.

Ce qui s’est passé que vous avez révélé lors de votre inspection de l’INRS :

« La révélation que la direction de l’INRS avait « caviardé » une étude de ses chercheurs sur les salariés de Pechiney exposés à des fumées au cours du processus de production d’aluminium (dit procédé Soderberg) et fait disparaitre la trace de victimes d’affections neurodégénératives en surnombre et de cancers, (France Soir du 25/09/1998) ».

« Les inspecteurs de l’IGAS, saisis à cette occasion par Martine Aubry alors ministre des affaires sociales, avaient confirmé ce scandale. »

Madame Aubry a été directrice adjointe de Pechiney de 1989 à 1991 et connait bien l’industriel pour avoir participé à la création de l’usine de Dunkerque (importation d’alumine) et à la fermeture de celle de Noguères en Pyrénées Atlantique avec le désastre local (mémoire d’un syndicaliste).

Je vous remercie par avance.

Michel Mazzoleni.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :