BOUES ROUGES : TRIBUNAL ADMINISTRATIF 23/02/2016.

17 Fév

L’audience est prévue à 10 heures devant la 5 éme Chambre objet «  Requête en référé suspension « contre l’Arrêté du Préfet des Bouches du Rhône du 28/12/2015 signé de M. Bouillon.

Après l’avis du CSPRT du 22/12/2015 dont une partie des membres six ont obéi aux injonctions de notre 1 er ministre. (Le canard enchainé).

Cette action est à l’initiative principale de l’Union des Calanques cher au professeur Henri Augier, un expert mondialement reconnu dont on ignore en Provence les avis maintes fois répétés sur les pollutions marines.

Les analyses complémentaires demandées par Mme Royal auprès de l’ANSES ont conclu le 21/12/2015 à une zone contaminée. D’autres expertises seront menées à la demande du Ministre qui est restée en place concernant la consommation de poissons et les incidences sur la santé humaine.

Il en est de même pour la « monstruosité » que constitue Mange Garri.

Il est regrettable que des associations d’importances comme Greenpeace, France Nature Environnement, Sea shepherd, la Fondation Nicolas Hulot, Océan Nation etc. ne participent à aucune action judiciaire, quelques bavardages devant les micros en agitateurs de drapeaux. Maigre bilan.

Le discours des membres d’EELV lors du rassemblement du 31/01/2016 un grand moment d’hypocrisie. Un recours hiérarchique  l’acte courageux, pour impressionner les présents et médias. Qu’ils ne s’étonnent plus du peu de crédit qu’il rencontre dans l’opinion y compris chez les défenseurs de base de la mer, de l’air et de la terre. Un ami me parlait d’usurpateurs….

Les moyens financiers manquent, pour permettre des recours et des expertises indépendantes, le plus râlant est que les investigations ont permis de faire vaciller le système et que nous ne pouvons aller plus loin, le FRIC.

Toutes ces associations possèdent de la trésorerie elles prônent la défense de l’environnement et la santé humaine mais elles ont disparus de l’horizon après avoir tenté la récupération des luttes.

De faîte elles n’ont qu’une véritable préoccupation, leur représentativité dans les instances dites de concertation ce qui permet de recevoir des subventions d’Etat, voire de l’Europe, « aller chercher des noises à celui qui paie ne serait pas malin« ? Prendre comme cible un Préfet ne serait pas opportun.

 

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :